1. Introduction

Les Seychelles est une république de type présidentielle, rattaché au continent africain, située au milieu de l’océan indien et composé de 115 îles. C’est un archipel de 1200 km dont la capitale est Victoria située sur l’île principale Mahé. Les trois plus grandes îles intérieures (Mahé, Praslin et La Digue) sont fortement habitées et rassemblent 98 % des 81 000 habitants de l’archipel, soit une densité moyenne d’environ 400 hab/ km.

La superficie des Seychelles est de 459 km² mais son territoire marin est très important : sa zone économique exclusive s’étend sur 1,3 million de km².

Les Seychelles est le premier pays africain au classement de l’Indice de Développement Humain (IDH) du PNUD. En 2016, ce pays occupe la 63ème place mondiale. L’indice de développement humain est de 0,77 en 2014, et la monnaie est la roupie seychelloise (1 € = 14,85 SCR, le 4 mai 2017)

La république des Seychelles possède trois langues officielles qui sont le créole seychellois, l’anglais et le français. La population seychelloise a diverses origines. Suite aux colonisations française puis britannique, l’indépendance des Seychelles fut proclamée le 29 juin 1976. 98% des Seychellois sont donc des descendants d’immigrés provenant principalement d’Europe (français, portugais et anglais) ainsi que d’Afrique et d’Inde. La principale religion est la religion catholique (82,3%) puis le protestantisme (20%). Il existe également des minorités hindouistes et musulmanes.

Avec une population très faible, estimée à 97 558 habitants en 2017, les Seychelles ont une croissance démographique positive (0,83 % / an en 2017) tirée par l’immigration et une natalité dynamique. La population des Seychelles devrait donc dépasser 100 000 habitants dès 2018.

2. Évaluation du risque politique

Le président actuel est Danny Faure. Il a accédé à cette fonction le 16 octobre 2016 suite à la démission de son prédécesseur, James Michel, qui dirigeait le pays depuis 12 ans. Depuis 1977, c’est le même parti, le parti Lepep qui dirige l’exécutif. Les trois présidents successifs (France -Albert René, James Michel et Danny Faure) sont issus de ce parti.  Aux élections de septembre 2016, l’opposition, l’Union Démocratique Seychelloise, a obtenu la majorité à l’AG. Le président Danny Faure doit donc faire face à une cohabitation inédite avec l’opposition, car l’Assemblée nationale est sous le contrôle de l’opposition.

Cependant, en 2016, la corruption a été l’un des sujets de la campagne des partis de l’opposition lors de l’élection présidentielle. Le gouvernement seychellois a décidé de passer à une nouvelle étape dans la lutte contre la corruption : en mars, la commission anticorruption a été créée pour recevoir les plaintes, détecter et prévenir les pratiques liées à la corruption sur les îles.

Le deuxième point de vigilance concerne les actes de pirateries commis dans l’océan indien depuis 2009, y compris dans les eaux seychelloises. Les approvisionnements de l’archipel ont été compromis, ainsi que ses activités de tourisme et de pêche. De 2010 à 2011, le pays a mis en place une politique de jugement et de rapatriement des pirates somaliens capturés par les forces internationales. Les Seychelles ont également exercé la présidence du groupe de contact sur la piraterie au large des côtes somaliennes en 2016 et 2017. Cette organisation crée en janvier 2009, rassemble 80 pays, organisations et groupes industriels souhaitant lutter contre la piraterie.

Les Seychelles sont un pays paisible qui ne compte pas de conflits internes. La population est un mélange de cultures et de religions diverses qui sont acceptées. Les peuples vivent en harmonie. Il n’existe également pas de conflits externes.

3. Évaluation des risques économiques et financiers

PIB/habitant 15 564 US$
Taux de croissance du PIB 4% en 2017
Taux d’inflation annuel 5, 3% en 2017
Solde budgétaire (en % du PIB) -0,01
Balance des paiements courant (en % du PIB) -17,2%
Dette publique (en % du PIB) 64,50

Les Seychelles sont un pays prospère avec un PIB par habitant de 15 564 US$, malgré la crise économique et financière de 2008. Le taux de croissance du PIB est de 4% en 2017.

Jusqu’à l’avènement de l’industrie touristique, les plantations agricoles étaient la principale industrie des Seychelles. Puis le secteur agricole diminue pour laisser une place plus importante au tourisme et à la pêche. Dans les années 1960, environ 33 % de la population active travaillaient dans les plantations, mais en 2006, cette part des emplois est devenue inférieure à 3.

Depuis l’indépendance du pays en 1976, le pays est en croissance. Cette croissance s’explique par le secteur touristique, suivi de la pêche thonière. L’économie des Seychelles repose maintenant principalement sur ces deux activités.

En 1971, le tourisme devient l’activité principale. L’industrie touristique représentant les 2/3 du PIB, a démarré en 1971 grâce à l’ouverture de l’aéroport international de Mahé.

PIB/ secteur en 2017 :

  • Secteur primaire 2%
  • Secteur secondaire 20
  • Secteur tertiaire 78%

En 2017, le secteur des services couvre en tout, les trois quarts de l’économie des Seychelles. Toute baisse du tourisme se traduit rapidement par une baisse du PIB, une baisse des recettes en devises étrangères et des difficultés budgétaires.

La vulnérabilité du secteur touristique a été illustrée par la forte baisse de 1991-1992, principalement en raison de la Guerre du Golfe. Le gouvernement a pris des mesures pour réduire la dépendance par rapport au tourisme, en favorisant le développement de l’agriculture, de la pêche et de petites industries manufacturière.

La pêche est en augmentation depuis les années 1980, grâce à l’augmentation de cette activité au plan domestique ainsi que la vente de licences aux flottes étrangères pêchant dans les eaux territoriales des Seychelles. En 2000, la pêche industrielle a dépassé le tourisme en tant que principale source de devises étrangères. La pêche représente 28,8 % du PIB.

Le pays a fortement été impacté par crise financière de 2008. Sa dette publique dépasse alors les 150% du PIB. La roupie seychelloise perd la moitié de sa valeur face au dollar et les Seychelles passent en cessation de paiement. Le FMI doit alors intervenir. Le club de paris annule 45% de la dette. Depuis cette crise mondiale, le pays a fait des progrès considérables pour réduire son déficit budgétaire et a appliqué des réformes économiques libérales visant à renouer avec la croissance. L’économie a rebondi dès 2010, en croissance de 6 %, en raison en partie du nombre record de touristes et de l’essor des industries du bâtiment et de l’offshore.

Le 21 novembre 2013, lors du Forum fiscal mondial (OCDE), les Seychelles font partie des 20 pays de la liste noire des paradis fiscaux, le nombre de sociétés offshore étant passé de 20 000 à 120 000 en l’espace de cinq ans. Le pays a depuis gardée cette réputation de véritable paradis fiscal.

Aujourd’hui, les Seychelles restent fortement exposées aux chocs extérieurs. Cette vulnérabilité s’explique par un endettement public proche de 65% du PIB et par sa forte dépendance au tourisme et aux importations. Les principaux moteurs de la croissance devraient rester les secteurs de la pêche et du tourisme en 2018, ainsi que les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Le pays souffre également d’un manque de diversification économique. Il sera donc nécessaire de développer le secteur privé pour diversifier l’économie, en exploitant de nouveaux secteurs d’activités.

4. Évaluation des risques géographiques et environnementaux

Les Seychelles protègent l’environnement naturel : près de 50% du territoire est préservé comme réserve naturelle grâce à une politique avisée de défenses des ressources naturelles.

Les Seychelles possèdent, de plus, deux sites classés patrimoines mondiaux de l’UNESCO. Le premier site est l’Aldrabra, le plus grand atoll corallien saillant du monde. Le deuxième site est la vallée de Mai sur Praslin, l’unique endroit où trouver le coco de la mer et le perroquet noir.

À cent kilomètres au nord de Mahé se trouve Bird Island, une zone protégée qui est le refuge des oiseaux de mer. 112 espèces sont recensées sur cette l’île.

  • Les risques sismiques et géologiques

Le pays est menacé par le changement climatique, tout particulièrement le blanchissement des coraux et la montée des eaux. 80 % des îles pourraient disparaître dans les prochaines décennies, si rien n’est fait.

Une des mesures prises pour financer le projet de conservation de l’environnement marin et d’adaptation au changement climatique, a été de lancer l’initiative de l’Echange Dette-Nature en 2014 auprès des membres du Club de Paris. Le Club de Paris accepte d’alléger le poids de la dette des Seychelles en février 2015. Une loi nommée Seychelles Conservation and Climate Adaptation Trust (SEYCCAT) est alors créée.

  • Les risques sanitaires et épidémiques

Aux Seychelles, les conditions sanitaires sont bonnes. Le pays ne souffre pas de maladies tropicales ni de paludisme. Cependant, comme de nombreux pays de l’océan indien, la dengue est une maladie courante. Les autorités ont déclaré, en juin 2016, avoir constaté une augmentation de cas dans le pays. De plus, l’épidémie de peste qui sévit à Madagascar depuis août 2017 pourrait se propager jusqu’aux Seychelles. Le gouvernement met en place des mesures de précaution comme des centres d’isolement et la fermeture des écoles.

5. Évaluation du Hard power

  • Poids du pays dans les institutions internationales

Suite à la colonisation, les Seychelles sont désormais membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et le Commonwealth.

Les Seychelles sont membres de plusieurs organisations régionales et internationales comme la Commission de l’océan Indien (COI), le COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa – le Marché commun de l’Afrique orientale et australe). Depuis avril 2015, les Seychelles ont également accès aux marchés des membres de l’organisation mondiale du commerce, puisque le pays est devenu le 161ème membre de l’OMC.

L’Union Européenne et les Seychelles entretiennent des rapports constructifs dans le cadre du dialogue politique annuel et de la revue des droits de l’Homme.

Lors du 5ème dialogue politique, le secrétaire aux Affaires étrangères des Seychelles, Claude Morel, a déclaré que la relation entre l’UE et les Seychelles reposait sur des principes communs et que les moyens d’améliorer les échanges et le commerce entre les Seychelles et les pays de l’UE ont été abordés. L’UE est le principal partenaire commercial des Seychelles, en effet les exportations vers l’Europe (338 millions de dollars de marchandises chaque année) représentent 60,9% des exportations totales du pays insulaire.

De plus, l’ambassadeur de l’UE a félicité les Seychelles pour son rôle actif en tant que président du groupe de contact sur la piraterie au large de la Somalie. En effet, les Seychelles sont très impliquées contre la criminalité maritime dans l’océan indien : piraterie, contrebande de drogues et d’armes, pêche illégale et pollution maritime… Les forces militaires des Seychelles s’entraînent à intervenir en cas d’attaques maritimes et lors des prises d’otages.

Les Seychelles ont un rôle de leadership sur le continent africain dans les domaines de l’environnement principalement, mais aussi de la sécurité maritime et du développement de la protection des citoyens.

Les Seychelles font partie de l’Alliance des petits États insulaires (AOSIS), pays particulièrement vulnérables au changement climatique et actifs dans les négociations internationales.

Les Seychelles sont à l’origine d’une initiative originale « échange de dette contre projets d’adaptation » (rachat avec décote de la dette pour la mise en place d’aires marines protégées contribuant à diminuer les effets du dérèglement climatique). Les Seychelles et le Club de Paris ont conclu en février 2015 un accord pour le transfert de 30 M$ de dettes. Puis, l’initiative a été présentée en marge de la COP21 à d’autres petits États insulaires et est actuellement mise en œuvre. En décembre 2015, les Seychelles ont signé l’accord de Paris sur le climat (COP21), puis l’ont ratifié en avril 2016.

6. Évaluation du Soft power

La population seychelloise étant cosmopolite, les différents peuples s’étant installés aux Seychelles ont apporté avec eux leurs traditions et coutumes. L’archipel s’est enrichi ainsi d’influences africaines, asiatiques et européennes. Cela se traduit par un mélange harmonieux dans le mode de vie de ses habitants et une culture dynamique. On peut apercevoir ces influences dans l’art, la culture, la musique ou la danse.

Le festival Kreol célèbre tous les aspects de la culture créole. C’est l’évènement culturel le plus important aux Seychelles. Il a lieu à Mahé en octobre et comprend tous les aspects de la culture créole : concerts notamment de jazz, spectacles de danse, concours de Séga et Moutia ; les danses traditionnelles du pays, dégustations de spécialités locales, présentation des traditions et lectures de contes.

Des efforts considérables ont été réalisés pour préserver la biodiversité des îles. Le gouvernement des Seychelles a créé des parcs et des réserves naturelles, comme les îles Aldabra et la vallée de Mai.

Nature Seychelles est une association nationale à but non lucratif, formé en 1998, qui lutte pour la restauration écologique, la recherche et le suivi de la biodiversité, écotourisme et la sensibilisation. Cette association gère un site éco-touristique, la réserve spéciale Island. Cette association fonctionne grâce à des partenariats locaux et internationaux et a mis en œuvre des projets financés par la banque mondiale. Il représente Birdlife international des Seychelles, ONG d’envergure internationale, et est membre de Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

7. Conclusion

Suite à la crise de 2008 et au défaut de payement des Seychelles au FMI en 2008, le pays a réussi à se redresser grâce à des réformes budgétaires et à la libéralisation du tôt de change. Les Seychelles ont ainsi été classées parmi les 83 pays à haut revenus en 2015 par la banque mondiale. Cependant, le pays a besoin de préserver la stabilité macroéconomique dans la durée, en mettant en place une discipline budgétaire rigoureuse et en réduisant la dette extérieure. Une croissance durable peut être atteint.

Le gouvernement souhaite une diversification renforcée de l’activité économique. En mettant d’avantage l’accent sur l’entrepreneuriat et le développement des compétences. Le gouvernement a mis en place en 2016 de nouveaux organismes pour le développement de l’entrepreneuriat et de l’industrie, avec pour objectif d’aider les jeunes à créer leur entreprise.

Analyse SWOT

Forces Faiblesses
–       Stabilité du gouvernement

–       Réformes socio-économiques : pays en croissance depuis la crise

–       Développement économique durable

–       Relations internationales

–       Faible superficie et ressources naturelles limitées

–       Faible main d’œuvre qualifiée

–       Manque d’infrastructure

–       Technologie limitée

–       Compétitivité et gouvernance

–       Secteur privé faible

Opportunités Menaces
–       Culture

–       Politique étrangère

–       Commerce international

–       Forte sensibilité aux chocs extérieur

–       Vulnérabilité environnementale

–       Sécurité

Références

Meyerfeld, B. (2017). Aux Seychelles, fin de règne du parti au pouvoir, sur fond de corruption et de sociétés offshore – http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/02/06/aux-seychelles-les-socialistes-defaits-apres-quarante-ans-au-pouvoir_5075446_3212.html

Uranie, S. et Martinv, S. (2015). Le paysage politique des Seychelles change avec l’arrivée de deux nouveaux partis – http://www.seychellesnewsagency.com/articles/2825/Le+paysage+politique+des+Seychelles+change+avec+larrive+de+deux+nouveaux+partis

 Présentation des Seychelles (2017) – https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/seychelles/presentation-des-seychelles/

Perspectives économiques aux Seychelles – https://www.afdb.org/fr/countries/east-africa/seychelles/seychelles-economic-outlook/

Santé et sécurité Seychelles – http://www.routard.com/guide/seychelles/2088/sante_et_securite.htm#ixzz4yDlaTk8K

Henry, A. (2017). Seychelles : 2 cas de peste, les écoles sont fermées – https://www.topsante.com/medecine/maladies-infectieuses/zoonoses/seychelles-2-cas-de-peste-les-ecoles-sont-fermees-621610

Le Brech, C (2017). Seychelles : plaidoyer pour une eau potable et durable- http://geopolis.francetvinfo.fr/seychelles-plaidoyer-pour-une-eau-potable-et-durable-165517 – http://www.natureseychelles.org/

Laurence, D. (2017). Sécurité Maritime, Économie Bleue, les centres d’intérêt principaux de l’Union Européenne concernant les Seychelles. http://www.seychellesnewsagency.com/articles/8052/Scurit+Maritime%2C+conomie+Bleue%2C+les+centres+dintrt+principaux+de+lUnion+Europenne+concernant+les+Seychelles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :