ORDRE DE MALTE

L’Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte, plus connu sous le nom d’Ordre de Malte est une organisation humanitaire créée il y a plus de 900 ans à Jérusalem.

Présentation générale : 

L’Ordre de Malte est tout d’abord un ordre religieux catholique, juridiquement reconnu et protégé par le Saint Siège. Sa devise est « obsequium pauperum et tuitio fidei », c’est-à-dire « assistance aux pauvres et défense de la foi ». Son drapeau est composé de la croix blanche de Saint George sur fond rouge.

L’Ordre de Malte est souverain en ce qu’il est un sujet de droit international public et qu’il est la seule entité, avec le Saint Siège, à entretenir des relations diplomatiques avec de nombreux pays, à travers un réseau de plus de 100 ambassades. Sa souveraineté est fonctionnelle. Il possède sa propre constitution, émet des timbres, sa propre monnaie et des passeports diplomatiques. Ses ambassadeurs, représentant une entité autre qu’étatique, ne disposent pas des immunités et privilèges diplomatiques. L’Ordre de Malte est neutre et apolitique.

L’Ordre de Malte est devenu militaire au cours de son histoire, pour protéger à la fois ses hôpitaux et ses malades, face aux bouleversements et guerres qu’a connu la Terre Sainte. Il a totalement abandonné cet aspect militaire depuis plus de deux siècles, bien qu’il demeure de nos jours un ordre de chevalerie honorifique (13 500 chevaliers en 2013).

L’Ordre de Malte est hospitalier depuis sa création, en 1048 quand le Bienheureux Gérard fonde à Jérusalem un hôpital destiné à accueillir les pauvres et les malades sans distinction d’origine, de religion, ou de richesse, ce qui était une nouveauté pour l’époque. Cette dimension hospitalière est aujourd’hui la raison d’être de l’Ordre de Malte.

L’Ordre de Malte est de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte, illustrant ici son histoire et les déplacements auxquels il a été contraint. Tout d’abord installé à Jérusalem, les guerres l’ont conduit à Chypre en 1291, puis à Rhodes en 1310 et enfin à Malte en 1530, d’où il tire son nom actuel. Le siège international de l’Ordre se trouve depuis 1834 à Rome. 

Organisation :

Le siège mondial se trouve à Rome, où se trouvent les institutions de l’Ordre, et à sa tête le Grand Maitre, élu à vie (Matthew Festing depuis 2008). Le Souverain Conseil constitue le gouvernement de l’Ordre, et le Conseil du Gouvernement dispose d’un rôle consultatif pour les questions politiques, religieuses, médicales et internationales. Il y a un Ministre des affaires étrangères (Jean Pierre Mazery) et un Ministre de la santé et des affaires sociales (Albrecht von Boeselager). L’Ordre a également une Cour des Comptes et des tribunaux magistraux pour répondre aux questions juridiques.

54 pays accueillent les institutions de l’Ordre de Malte, à travers des associations nationales, des grands prieurés ou des sous-prieurés. 104 Etats ont un ambassadeur de l’Ordre. L’Ordre de Malte dispose d’un siège d’observateur permanent auprès des Nations Unies (depuis 1994), de l’Union européenne et auprès de 18 organisations internationales. Sa neutralité lui permet de jouer le rôle de médiateur quand son intervention est demandée par un Etat.

Avec près de 80 000 bénévoles et 25 000 salariés, dont une grande partie font partie du personnel médical, l’Ordre de Malte apporte des réponses professionnelles et ciblées aux besoins sanitaires des populations. 

Missions actuelles :

L’Ordre de Malte constitue au XXIème siècle une ONG particulièrement active au service des pauvres et des malades, dans les domaines humanitaire et médico-social :

-Gestion d’hôpitaux, de centres de soins, de maisons pour personnes âgées et handicapées, et unités pour malades en phase terminale.

-Activités de premiers secours, de services sociaux

-Opérations de secours d’urgence et d’aide humanitaire dans de nombreux pays (notamment à travers son agence de secours mondiale, Malteser International)

-Lutte contre la lèpre

En concluant des accords de coopération avec les Etats dans lesquels l’Ordre de Malte est implanté, ce dernier cherche à mettre en place des cadres opérationnels d’actions communes ou à renforcer les services de santé du pays. Depuis 2010, de nombreux accords ont été signés, notamment avec la Russie, le Libéria, le Kenya, le Maroc, le Chili, la France, Monaco l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime ou encore le Congo.

Des relations privilégiées sont formées entre l’Ordre de Malte et des Organisations internationales, portant sur des sujets et des activités variées. Avec le HCR (Haut Commissariat pour les Réfugiés) pour les réfugiés, l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) pour la santé, l’OCHA (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs) pour les secours humanitaires, le HCDH (Haut Commissariat aux Droits de l’Homme) et le HRC (Human Rights Campaign) pour les droits de l’homme, l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations) pour les migrations et l’ECOSOC (Economic and Social Council) pour les questions sociales.

L’Ordre de Malte apporte son expertise sur ces questions, notamment par les biais de notes d’information sur son aide humanitaire et ses projets de développement à travers le monde. Aux Nations Unies, l’Ordre a élargi sa participation aux questions internationales majeures, sans débat politique : changement climatique, crise financière, sécurité alimentaire.

L’Ordre de Malte France :

L’Ordre de Malte dispose en France d’une association nationale, active aussi bien au niveau interne qu’international. Elle est reconnue d’utilité publique depuis 1928

 

A l’interne, les actions de l’Ordre de Malte France reposent sur quatre piliers :

-Solidarité : Accueil et accompagnement de personnes dans le besoin (sans-abris, en réinsertion) et assistance pour les personnes retenues dans les Centres de Rétention Administrative.

-Secours : Formation de professionnels et interventions au cœur de grands événements.

-Santé : Gestion de centres pour les personnes handicapées, autistes, ou dépendantes.

-Formations : Programmes de formation d’ambulanciers, de secouristes.

Ces actions sont réparties entre 116 délégations départementales, 1746 salariés et près de 4 500 bénévoles réguliers.

A l’international, l’Ordre de Malte France est présent dans 29 pays, à travers la gestion directe d’une quinzaine d’hôpitaux ou de dispensaires (dont la plus importante maternité de Palestine), des partenariats avec près de 175 dispensaires, notamment par l’envoi de médicaments, et la création de projets réalisés par la suite par la population locale. Il est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.

L’Hôpital de la Sainte Famille de Bethléem est dirigé par l’Ordre de Malte France et a vu depuis 1990 la naissance de 60 000 enfants. La Palestine ne disposant d’aucun service médical national, l’Ordre de Malte finance la gestion de l’hôpital, les patients payant les services à la mesure de leurs possibilités. 140 professionnels de la santé exercent à l’hôpital, pour plus de 20 000 examens médicaux et de 3 000 accouchements par an. Le personnel médical organise en outre des visites dans les villages reculés de Cisjordanie pour offrir des soins médicaux aux familles, souvent dépourvues d’électricité et d’eau courante.

Malteser International :

Malteser International a été fondé en 2005 et constitue le corps international d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte. Basé à Cologne, il pilote une centaine de projets dans 25 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique, basés sur la reconstruction durable. Les missions de Malteser International sont multiples :

-Assurer une aide d’urgence après les catastrophes et mettre en place des programmes de reconstruction

-Mettre en place et favoriser l’accès aux soins de santé primaire et aux programmes nutritionnels

-Assurer un accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène

-Promouvoir les moyens de subsistance par des programmes sociaux de lutte contre la vulnérabilité et la pauvreté

-Réduire les risques de catastrophes, particulièrement à l’échelle communautaire.

En 2011, 34.6 millions d’Euros ont été consacrés aux projets de Malteser International, comme la reconstruction d’un orphelinat au Japon, une intervention après la sécheresse au Kenya et des interventions en République Démocratique du Congo, au Pakistan, et en Birmanie.

Exemple d’actions de l’Ordre de Malte en République Démocratique du Congo :

Présent depuis 1994 au Congo, l’Ordre de Malte a commencé par des approvisionnements en eau propre pour les réfugiés de la guerre civile et par une assistance médicale. Depuis 2006, l’Ordre et le ministère de la Santé mènent en commun des programmes de développement médico-sociaux. Des projets sont menés dans 13 zones, 125 centres, hôpitaux et dispensaires pharmaceutiques. Par la distribution de kits médicaux et un soutien financier mensuel aux centres de soins, près de 85 000 personnes ont pu être soignées gratuitement. Un entrepôt régional a été créé pour entreposer les médicaments et matériels acheminés ensuite dans les centres locaux.

Pour les victimes de violences sexuelles, l’Ordre de Malte, à travers Malterser International, accompagne les femmes enceintes par une aide et un soutien à la naissance et au cours des trois mois suivants. Le transport est assuré vers des hôpitaux équipés.

« Notre travail est basé sur les principes humanitaires de neutralité, d’impartialité et d’indépendance. Seul le strict respect de ces principes nous permet d’intervenir dans des situations complexes de crise sans compromis et sans être accusés de prendre parti dans les conflits ». Dr Alfred Kinzelbach, chef du bureau Afrique de Malteser International.

Sitographie :

www.orderofmalta.int : Ordre de Malte, site international

www.ordredemaltefrance.org : Ordre de Malte France

www.malteser-international.org : Malteser International

www.orderofmalta.int/Ordre-de-Malte_rapport-2013_web.pdf : Rapport d’activité 2013

One thought on “ORDRE DE MALTE

  1. Bonjour Madame, Monsieur,

    Je suis une étudiante Française en BTS Développement et Animation des Territoires Ruraux (DATR) dans les Landes et je souhaite réaliser un stage de 4 semaines (du 26/09/2015 au 22/10/2015) à Malte.

    Je cherche vivement un stage dans le médico-social ou par exemple dans une association comme la votre.

    C’est pour cela que je voulais vous demander si votre association est aussi implantée sur Malte?

    En espèrent avoir une réponse de votre part, cordialement.

    Marine AUVRAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *