Fiche Pays – Australie

L’Australie est une démocratie parlementaire où la langue principale est l’anglais et la monnaie de transaction est le dollar australien (AUD). Le pays a une superficie de 7 692 024 km² et possède 8 505 348 k

drapeau australiem² de zone économique exclusive, ce qui le classe en 3ème position après les Etats Unis et la France.

L’IDH (2012) du pays est de 0,938, ce qui classe l’Australie au 2ème rang mondial juste derrière la Norvège.

C’est une nation multiculturelle, comprenant plus de 170 nationalités différentes dont les premiers habitants qui sont les aborigènes et dont la population totale est de 22.323.900 millions d’habitants. La population est répartie principalement sur les côtés, le centre de l’Australie étant à dominante désertique.

australia2

 1.      Les risques politiques

 

  • La stabilité du gouvernement et des institutions

L’Australie est membre du Commonwealth.

Le Commonwealth of Australia (Commonwealth d’Australie) fut établi comme une fédération au moment de l’entrée en vigueur de la constitution australienne le 1er janvier 1901. Celle-ci établit le cadre politique du gouvernement fédéral.

La vie politique australienne est fondée sur un système bipartite qui lui offre une relative stabilité gouvernementale. Tony Abbott est depuis septembre 2013 le 28e premier ministre australien. Avec 88 sièges sur 150 à la Chambre des représentants, la coalition libérale détient une importante majorité. Il succède aux Travaillistes qui se sont divisés à quelques mois des élections.

Le cadre institutionnel reste quasiment inchangé depuis 1901 : Un Etat fédéral,  une démocratie parlementaire et un parlement à deux chambres (représentants, Sénat)

On peut donc conclure à une grande stabilité au niveau du gouvernement et des institutions.

 

  • Les conflits internes

L’Australie ne rencontre pas spécialement de conflits internes. Le dernier fait marquant datant du 15 septembre 2012 lors d’un mouvement de protestation à Sydney concernant un film anti-islam où les militants et la police ont eu de violents affrontements.

  • Les pressions ethniques

L’Australie est un pays multiethnique, la population étant composée d’anglais, de chinois ou encore d’aborigènes.  Ces derniers sont justement mis en retrait par le pays, avec des conditions de vie modeste et se retrouve marginaliser.

  • Les conflits externes et pays voisins entrainant un risque potentiel

L’Australie connait quelques tensions avec l’Indonésie. En effet, les services secrets du pays sont accusés d’avoir mis sur écoute le président indonésien pendant deux semaines en 2009 mais aussi d’être en lien avec les Etats-Unis pour espionner le pays. Par conséquent, les relations diplomatiques des deux pays sont aujourd’hui affectées. Le dirigeant du pays Tony Abott renforce ce climat de tension en annonçant vouloir renvoyer les bateaux de réfugiés faisant route vers l’Australie en Indonésie.

  • Le niveau de corruption

Le CPI (corruption perception index) est un indice composite, agrégeant des données d’enquêtes et d’agences de notation. Le score de 10 indique l’absence de demandes de pots-de-vin et celui de 0 une corruption systématique. Ce score est de 8,7 en Australie donc on en déduit un très faible taux de corruption au sein du pays.

 

  • Les conditions de sécurité dans le pays lié à la criminalité et au terrorisme

Le taux d’homicides volontaires en 2009 était de 1,2 soit 229 homicides selon l’ONUCD (office des nations unis contre le crime et la drogue) ce qui reste assez faible.

Depuis les années 60, l’Australie a connu quelques attentats terroristes. En 2002, un nouvel attentat a lieu à Bali où 202 personnes décèdent dont 88 australiens. C’est le plus meurtrier de dans l’histoire de l’Australie et de l’Indonésie.  Bien que peu touché par le terrorisme, l’Australie constitue tout de même une cible potentielle pour des attentats.

2.      Les risques économiques et financiers

L’analyse économique du pays se base sur plusieurs indicateurs :

Le PIB par habitant : 37228.20 USD, celui-ci augmente d’année en année.

Le taux de croissance du PIB : Actuellement 0,6. La croissance  est positive, stable d’année en année mais assez faible.

Le taux d’inflation annuel : Calculé par l’indice des prix à la consommation (IPC), il est de 2,2 en 2013.

Le solde budgétaire (en % du PIB) : Le solde budgétaire de l’Australie est déficitaire, proche de 48 milliards de dollars australiens en 2011.  En 2013, il représente 1,1% du produit intérieur brut (PIB), contre un déficit de plus de 10% pour les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne et les prévisions pour 2014 sont de 1,3%, donc un taux relativement faible.

Le solde courant (en % du PIB) : Un 2013 il représente 2,4% du PIB et tend à passer à 3,1% du PIB en 2014.

La dette externe (en % du PIB) : Actuellement en 2013 1332 milliards de dollars. En 2011, la dette publique représentant 30,3% du PIB du pays, ce qui est faible si on compare avec certains pays européens où la dette représente plus de 100% du PIB.

Le solde commercial : En juillet 2013, le déficit de la balance commerciale australienne était de 0,284 milliards de dollars. Le déséquilibre accru de la balance commerciale s’explique par la chute des prix des ressources naturelles, dont l’Australie est un grand pays exportateur.

Les principaux clients de l’Australie sont la Chine et le Japon et les produits les plus échangés sont ceux des secteurs miniers et énergétiques.

La stabilité du taux de change : Au 1er janvier 2013, le taux de change était de 1 AUD = 0,79 euro et 1 AUD = 0,90680 USD. La parité élevée du dollar australien face au dollar américain pèse sur la compétitivité prix malgré une politique monétaire expansionniste.

3.      Les risques géographiques et environnementaux

 

  • Les risques sismiques et géologiques

Il arrive que l’Australie connaisse des catastrophes naturelles, comme des feux de brousse, des inondations, des épisodes de sécheresse, des vagues de chaleur, de violentes tempêtes et, plus rarement, des tremblements de terre et des glissements de terrain.

Des ouragans peuvent se produire dans les régions tropicales au nord et au nord-ouest de l’Australie.

La plaque indo-australienne se déchire en deux. Cet événement géologique majeur, qui durera plusieurs millions d’années, nous a été rappelé par deux séismes particulièrement puissants et atypiques le 11 avril 2012 qui ont eu lieu en mer.

 

  • Les risques sanitaires et épidémiques

Il n’y a aucun danger d’un point de vue sanitaire en Australie. Aucun vaccin n’est exigé pour entrer dans le pays. L’Australie n’a pas connu d’épidémies tropicales mortelles ces dernières décennies. Les seuls risques peuvent être liés à la faune dangereuse (araignées toxiques, serpents venimeux, crocodiles agressifs, requins…). Le système de santé est de qualité, les hôpitaux sont bien équipés et les médecins très qualifiés. Cependant ceux-ci sont très onéreux.

 

4.      Une évaluation  du Hard power du pays 

 

  • Pouvoir militaire réel

L’organisation militaire qui assure la défense du pays est L’Australian Defence Force (ADF).Celle-ci se compose de la Royal Australian Navy, l’Australian Army et de la Royal Australian Air Force

L’ADF possède des technologies sophistiquées mais souffre de sa taille relativement modeste. Elle a beau disposer de 51 000 personnes actives et de 19 400 réservistes (ce qui en fait la plus grande armée d’Océanie), sa puissance reste très faible par rapport aux voisins asiatiques.

Cependant, L’ADF coopère avec d’autres armées dans le monde, ce qui contrebalance son faible effectif. Les accords militaires formels de l’Australie comprennent: l’ANZUS avec les États-Unis, le Programme de Défense de proximité avec la Nouvelle-Zélande et les accords de défense des cinq Puissances avec la Malaisie, Singapour, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni. L’Australie développe en ce moment des liens plus renforcés de sécurité avec le Japon.

 

  • Poids du pays dans les institutions internationales

L’Australie siège dans un certain nombre d’organisations internationales (G20, ONU..) et est membre de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) depuis 1971. Elle participe également aux activités du Commonwealth.

Depuis de nombreuses années, l’Australie est active dans des organisations régionales. Elle a lancé l’initiative en 1989 de la Coopération Economique Asie-Pacifique (APEC), un forum économique intergouvernemental dont le but final est de faciliter la croissance économique, la coopération, les échanges et l’investissement de la région Asie Pacifique.

  Apec  Carte des pays membres de l’APEC

  • Technologie et innovation

L’Australie fait preuve de dynamisme en matière d’innovation et affiche un certain nombre de points forts. Les dépenses intérieures brutes de recherche et développement ont progressé à partir de 2000, pour culminer à 2,4 % du PIB en 2008.

De plus, les opportunités qu’offre l’Australie sont très importantes dans un secteur en plein développement, les biotechnologies. L’Australie compte parmi les meilleures infrastructures en R&D à l’échelle mondiale. Cela lui permet d’être très efficient dans les tests cliniques (recherche de vaccins) et l’Australie occupe aujourd’hui une place importante sur l’industrie pharmaceutique mondiale.

 

  1. 5.      Une évaluation  du soft power du pays

L’Australie a une couverture médiatique importante grâce à son premier media, la chaine de télévision Australian Broadcasting Corporation.

Les arts aborigènes (peintures, musiques, théâtre) sont également reconnus à l’échelle mondiale et du fait de sa grande diversité, la culture australienne est très riche et reconnue.

L’Australie a également su se montrer performante en lançant l’opération « best job in the world ». L’idée étant pour les postulants de prouver leur détermination pour obtenir ce travail très bien rémunéré et paradisiaque. Cela a permis au pays d’améliorer son image positivement.

En Australie, il y a un certain nombre d’associations humanitaires. On peut par exemple nommer le GDCF (Global Diversity Certification Foundation) qui est une organisation de solidarité internationale présente sur place. Celle-ci agit dans l’urgence avec efficacité et dévouement. Elle intervient en faveur des populations qui sont victimes de catastrophes humaines ou naturelles..Il y a aussi le SCI (service civil international), le Comité International de la Croix-Rouge, l’Association Planet in Motion ou encore la Terre Vue Du Sol.

L’Australie est aussi un pays qui attire et le tourisme constitue l’un des cinq moteurs de la croissance économique du pays.

 

Conclusion

L’Australie est un pays stable sur le plan politique et économique. Il n’a pas été touché par la crise et son PIB est en constante augmentation. Le pays est plutôt sûr avec un taux de criminalité faible, des tensions minimes aussi bien dans les pays qu’avec ses voisins mais aussi un taux de corruption très faible.

Malgré un éloignement géographique assez conséquent des puissances mondiales, l’Australie possède de nombreux alliés et siège au G20 où le premier ministre Tony Abott aura la présidence en 2014, mais aussi à l’ONU depuis 1945.

La force militaire de l’Australie est faible mais le pays peut compter sur de nombreux alliés.

Capture d’écran 2014-02-05 à 17.09.00

Sitographie

http://www.innovation.gov.au/Pages/default.aspx

http://www.oecd.org/fr/sti/inno/46720499.pdf

http://www.australia.com/fr/best-jobs.aspx

http://fr.tradingeconomics.com/australia/indicators

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/australie/presentation-de-l-australie/

http://www.ducroire.fr/WebdFr/WebSite.nsf/AllWeb/Australia?OpenDocument&Disp=1

http://www.objectif-import-export.fr/fr/fiche-pays/australie/presentation-geographie

http://www.coface.com/fr/Economic-Studies-and-Country-Risks/Australia

http://www.oecd.org/fr/eco/46467419.pdf

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/11/19/brouille-entre-l-indonesie-et-l-australie-sur-fond-d-espionnage_3516023_651865.html

http://geopolis.francetvinfo.fr/les-aborigenes-daustralie-une-minorite-marginalisee-10175

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*