Les partenaires commerciaux du Liban.

Figure II-15 : Les partenaires commerciaux du Liban.

Les échanges commerciaux du Liban illustrent son insertion dans la mondialisation . Le Liban a une balance commerciale fortement déficitaire. Pour ses achats, il dépend largement de l’Union européenne, son premier partenaire. Les importations de produits de consommation (automobile, électroménager) tendent cependant à faire une part croissante aux pays asiatiques, notamment à la Chine. Les pays de la région lui fournissent des hydrocarbures. Son agriculture étant spécialisée et peu productive, il importe aussi du blé et divers produits agro-alimentaires. Ses exportations, à un niveau très inférieur, se dirigent principalement vers le Moyen-Orient, notamment la Syrie, l’Irak, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Viennent ensuite l’Union européenne et la Suisse. Le premier poste à l’exportation est celui des perles, pierres et métaux précieux, signe du dynamisme de sa bijouterie, notamment vers la Suisse. Par ailleurs, le Liban exporte aussi des machines, des produits métalliques et chimiques et des produits agro-alimentaires. La carte montre aussi des échanges vers la diaspora en Afrique et dans les deux Amériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *