Les facteurs de puissance

Les facteurs de puissance

L’objet de ce travail sera de déterminer quels sont les facteurs qui permettent à un pays d’être considéré comme puissant mais également de voir sa capacité à maîtriser cette puissance.

Cadre théorique : Il faut donc commencer par définir ce qu’est réellement la puissance pour un pays. Le terme de puissance renvoie à la notion de pouvoir, c’est-à-dire quelles vont être les capacités d’un pays ou d’une organisation que ce soit aux niveaux territorial, démographique,  économique, politique, militaire ou culturel. En fonction de ces critères, il va alors être possible de « classer » les pays en catégories. Il faut donc hiérarchiser ces différents niveaux de puissance. On peut ainsi parler d’hyperpuissance ou superpuissance, de puissance moyenne, de puissance émergente etc.


Problématique : Quels facteurs permettent à un pays d’être considéré comme puissant ?

Dans un premier temps, il faut d’abord identifier quels critères permettent à un état d’acquérir le statut de puissance à l’échelle internationale.

  • La maîtrise du territoire

Le territoire est l’élément essentiel de la puissance. En effet, c’est grâce à sa bonne gestion qu’un pays va pouvoir se développer. Il faut maîtriser le territoire, l’occuper que ce soit au niveau de la population, des infrastructures, et de la politique. Le territoire est synonyme de ressources qu’il faut savoir utiliser à bon escient. Il faut également prendre en compte le climat, le relief, la richesse des sols. La position géographique est très importante pour le développement de l’économie. Un territoire ouvert sur les mers et les océans est un avantage pour le commerce. Il doit aussi y avoir une proximité avec d’autres pays.

  • La population : peuplée, diversifiée, organisée

Une population nombreuse offre des avantages, mais il faut savoir bien la gérer et l’organiser. En effet, de nombreux pays très peuplés sont aujourd’hui peu influents. Il faut aussi nuancer puisque nous constatons qu’une faible population n’empêche pas certains pays de s’affirmer comme importants dans le monde. Il faut donc mettre en avant l’importance de l’éducation, qui permet de former des citoyens responsables et enclins à poursuivre la dynamique de leur pays.

  • L’économie : ouverture aux marchés, présence dans le commerce international, tourisme

La puissance économique dépend de la place du pays dans les échanges commerciaux. En effet, les relations économiques entre pays permettent de favoriser les échanges et la création de richesse. C’est pourquoi des alliances et des ententes entre pays ont été faites depuis l’après-guerre. Il y a des alliances stratégiques géographiques (UE, ALENA, ASEAN, MERCOSUR) mais aussi des alliances purement stratégiques (partenariats avec des pays émergents notamment en Asie du Sud Est). Il faut également prendre en compte la propension pour un pays à investir à l’étranger (IDE), à accueillir des investisseurs étrangers, ce qui permet des synergies. La puissance économique dépend également de sa puissance en interne (agriculture, industrie de pointe, développement du secteur tertiaire…)

  • La politique : conquête de l’espace mondial

Les pays les plus puissants actuellement sont les pays qui ont un rôle capital dans les organisations internationales comme l’ONU ou encore l’OTAN.
L’OTAN est une organisation politico-militaire qui rassemble de nombreux pays occidentaux dont le but premier est d’assurer leur défense commune contre les menaces extérieures ainsi que la stabilité des continents ou sous-continents européen et nord-américain.

  • La défense : puissance nucléaire, forces armées déployées dans le monde

La force militaire d’un pays est un des critères de puissance les plus importants. Elle comprend la possession de l’arme nucléaire (dissuasion nucléaire), la capacité d’une armée à intervenir dans les conflits partout dans le monde, la possession d’un armement massif et moderne (drones par exemple). L’objectif est de protéger sa population mais également de tenter de régler les conflits dans les zones dangereuses.

  • L’exploitation de ses ressources

On parle ici des ressources naturelles, démographiques, technologiques. De nos jours, les pays pétroliers connaissent une croissance très importante puisque cette ressource est la plus convoitée.
Dans un autre registre, des pays très peuplés comme la Chine et l’Inde notamment sont en forte croissance puisqu’ils disposent d’une très forte main d’œuvre qui permet de réaliser de gros volumes de production. Il faut cependant nuancer car cette main d’œuvre est en général très peu qualifiée.
Au niveau de la technologie, les pays les plus développés font de la recherche un élément important. La recherche et l’innovation permettent de créer de nouveaux procédés et produits.

  • Influence socioculturelle

Le pays joue-t-il un rôle de modèle, de source d’inspiration pour d’autres populations ?

Exemple : les États-Unis, première puissance mondiale

Problématique : Comment les États-Unis sont-ils parvenus à devenir la première puissance mondiale ?

  • Territoire :

Les USA disposent d’un territoire immense (un peu plus de 9 millions de km²), mais ce territoire est très bien maîtrisé. Le territoire est exploité par un réseau de transports très efficace que ce soit au niveau des routes, des gares et des aéroports. Le rail et les fleuves permettent le transport de marchandises tandis que l’avion permet de transporter les passagers d’une ville  à l’autre (du fait des grandes distances). Il faut également préciser que 40% du trafic aérien mondial est réalisé par les USA via de très nombreux aéroports internationaux).

  • Population

Les USA comptent environ 320 millions d’habitants. La population est répartie dans des très grandes métropoles situées aux 4 coins du pays (New York, Chicago, Miami, Dallas, San Francisco, Los Angeles…) avec des zones très dynamiques telles que le Nord Est (Megalopolis et Manufacturing Belt) et le Sud Ouest (Sun Belt) avec la Californie notamment. Cette population utilise un quart de l’énergie mondiale. Les USA peuvent compter sur une population dynamique, avec une forte culture d’entreprise et l’envie d’innover. Les USA comptent de très nombreuses infrastructures de haut standing permettant de développer des compétences dans de nombreux domaines. La population américaine est l’acteur majeur de la puissance américaine.

  • Économie

Le PIB américain est le plus élevé du monde bien qu’il soit actuellement en concurrence avec la Chine et l’UE (si on prend en compte l’UE comme un seul état). L’économie s’appuie sur un marché d’environ 320 millions de consommateurs avec un pouvoir d’achat élevé, mais aussi sur une agriculture fortement développée et moderne (grandes exploitations, mécanisation), qui lui permet d’exporter massivement de nombreux produits. Les États-Unis sont également la première puissance industrielle mondiale (industrie lourde, industrie de pointe) et disposent d’un secteur tertiaire (finance, transports, tourisme…) qui représente environ 2/3 de la population active.
Le dollar est la monnaie internationale de référence et est utilisé dans plus de 50 % des échanges mondiaux. Les USA investissent sur leur territoire mais également énormément à l’étranger, ce qui stimule l’économie (IDE). Les multinationales américaines sont en effet très présentes sur les quatre autres continents et développent des stratégies à l’échelle mondiale, ce qui permet aux États-Unis d’être la première puissance commerciale mondiale.
Sur le plan financier, les États-Unis dominent avec Wall Street, première place boursière de la planète.

  • Politique

Le gouvernement américain soutient l’économie nationale à travers des aides et surtout lors des négociations internationales sur le commerce mondial. L’objectif est de favoriser le développement du libre-échange qui est favorable aux entreprises américaines compétitives. Par ailleurs, du fait de leur puissance militaire et grâce à un système d’alliances (l’OTAN) et de partenaires, les États-Unis ont acquis, depuis l’effondrement du bloc de l’Est, un rôle d’arbitre dans les affaires du monde. Ils sont ainsi intervenus au cours des dernières décennies, militairement ou diplomatiquement, dans tous les conflits qu’ils ont jugés importants, en particulier au Moyen-Orient.

  • Défense

Les USA disposent bien évidemment de l’arme nucléaire. L’armée américaine est la plus moderne et la plus puissante du monde, ce qui lui permet de défendre les intérêts économiques et financiers, d’intervenir dans le cadre de missions humanitaires mais également d’intervenir dans les conflits de guerre comme au Moyen Orient notamment. L’armée est présente sur de nombreuses bases autour du globe et dispose d’une flotte maritime imposante et d’une flotte aérienne très performante. Ils sont le seul État du monde à pouvoir intervenir à n’importe quel moment dans le monde.

  • Ressources

Outre sa très grande taille, le territoire américain présente des atouts considérables : d’énormes ressources énergétiques et minières qui ont permis l’essor industriel ainsi que des climats très variés sous lesquels ont pu se développer des cultures très diverses. Le territoire comprend deux façades maritimes ouvrant le pays sur les deux autres pôles économiques mondiaux : l’Europe et l’Asie orientale

  • Influence socioculturelle

Les États-Unis exercent enfin sur le monde une importante influence socioculturelle. En effet, le style de vie américain se diffuse rapidement grâce aux séries télévisées, aux artistes, aux sportifs notamment qui inspirent les populations extérieures au niveau des modes vestimentaires ou encore des produits alimentaires (fast-food par exemple). L’anglais est la première langue internationale. Il ne faut pas oublier également le rôle majeur des universités américaines qui accueillent le tiers des étudiants expatriés dans le monde.

Conclusion :

Nous constatons donc que les États-Unis disposent d’avantages dans de nombreux critères qui lui permettent d’être une superpuissance. Cependant, il ne faut pas oublier que ce pays a aussi quelques faiblesses. Les attentats du 11 septembre 2001 et la situation en Irak, à la suite de leur intervention de 2003, ont révélé une certaine vulnérabilité des États-Unis, face à des organisations terroristes fonctionnant en réseau, et ont mis en évidence, sous une forme extrême, la contestation dont le modèle américain pouvait faire l’objet dans le monde arabe. La puissance économique des États-Unis, même si elle reste de loin la première, voit son poids reculer : elle représentait la moitié de la richesse mondiale en 1945, elle n’en représente que le quart aujourd’hui ; la montée en puissance de l’Europe et de l’Asie orientale la remet partiellement en cause.
Les États-Unis se montrent également dépendants du reste de la planète dans deux domaines en particulier. D’une part, ils doivent importer la moitié du pétrole qu’ils consomment et ne paraissent pas près de vouloir réduire leur consommation d’énergie (en témoigne leur refus de ratifier le protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre). D’autre part, le pays est devenu le premier débiteur de la planète et dépend donc étroitement de ceux qui acceptent de financer ses déficits.
Enfin, il ne faut pas oublier les insuffisances sociales : le manque de protection sociale qui explique que, dans la première puissance économique du monde, 12 % de la population vit aujourd’hui en dessous du seuil de la pauvreté.

 

Sources :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *