Le Confucianisme et son Histoire

Concept et évolution du confucianisme à travers l’histoire


confucius

Le Confucianisme

Le confucianisme est un mode de pensée initié par Confucius et devient une doctrine étatique à partir du 2ème siècle avant JC sous les Han. Cette doctrine constitue les fondements de la culture des lettrés qui va modeler la pensée chinoise.
Le mode de pensée Confucéen va constamment être confronté aux autres modes de pensée de son époque comme le taoïsme, le bouddhisme mais aussi l’école nominaliste et le légisme.

Du fait de ces confrontations d’idées entre la pensée confucéenne et les autres modes de pensée va naitre le néo confucianisme sous les Song (960-1279). Ce renouveau confucéen s’inspire de l’apport taoïsme et du bouddhisme tout en les critiquant ce qui peut paraitre surprenant.
Il faut savoir que la pensée chinoise est plus flexible que la nôtre et il peut y avoir plusieurs bonnes réponses à une question.
Le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme sont 3 religions et modes de pensée qui se complètent du point de vue des chinois.
Ainsi en Chine, selon la sagesse populaire, confucianisme, taoïsme et bouddhisme ne sont qu’une religion.

Nous allons voir les grandes lignes du confucianisme et du néoconfucianisme ainsi que les contextes historiques qui ont favorisé leur formation.

Le confucianisme est une philosophie, une morale, qui s’est développée pendant plus de 2 millénaires.
C’est un terme occidental car en Chine le « confucianisme » n’existe pas. On parle de la pensée des lettrés qui a été créé à partir de l’œuvre de Confucius d’où le terme « confucianisme ».

Le confucianisme repose sur l’étude approfondie d’un certain nombre de livre dont les 5 classiques canonisés dès la dynastie des Han (206 av JC à 220 après) et les 4 livres néo-confucéen.

Nous allons premièrement nous intéresser à Confucius car on ne peut pas parler du confucianisme sans parler de ce personnage historique.

Confucius :(551-479 av JC)
confucius_216x300-53c44

Confucius, de son vrai nom Kongfuzi qui veut dire maître Kong, Les ancêtres de Confucius sont les descendants de la famille royale de dynastie de Shang ainsi que la noblesse de dynastie de Song. Cependant, après la mort du père de Confucius, il a vécu de mort de pauvreté.
Dès qu’il a eu 15 ans, il a eu la passion pour s’adonner à des recherches scientifiques.
525 avant JC, il est devenu enseignant dans son propre école privée.

Par la suite il ouvre une école et forme des disciples, puis est nommé ministre de la justice de Lu (province), malheureusement il va devoir quitter ce poste à cause de la guerre civile dans Lu.
Accusé comme Socrate, il va être contraint à chercher des gouvernants qui pourraient accepter ses conseils pendant 15ans où il a fait son voyage autour de son pays. Il a eu pour objectif de trouver le prince ouvert et de gouverner son pays avec des règnes bienveillants. A cause des idées étroites issues de gouvernants, il n’arrive pas à trouver son superviseur correspondant à ses idées. Ainsi il a retourné dans l’état où il termine sa vie.
Durant sa vie il élabore un système politique, moral et philosophique qui ne sera pas tout à fait accepté car c’est la fin de la période des printemps et automnes, une période tournée vers l’ordre humain et qui laisse sa place à une période de mysticisme.

On attribue à Confucius la compilation des plus vieilles annales de la chine : Printemps et Automnes.
Concernant sa pensée et ses paroles elles ont été recueillies par ses disciples dans un unique ouvrage : les analectes ou Entretiens de Confucius.

Le confucianisme s’est développé à partir de l’interprétation qu’on fait ses successeurs des thèmes des Analectes, mais aussi d’autres textes, appelés les Cinq classiques.

Pensée de Confucius :

La grande valeur de Confucius est l’humanité et il va tenter de définir ce concept et de permettre sa réalisation. Selon lui l’humanité se développe tout au long de la vie.
Son but est l’accomplissement des valeurs humaines qu’il qualifie être les suivantes :

les 5 grandes vertus :
-le respect de soi et d’autrui
-la loyauté
-la générosité
-le zèle
-la bonté

les 3 qualités essentielles :
-le courage
-la prudence
-la piété filiale

Pour lui, la noblesse n’est pas héréditaire, c’est une qualité qu’on développe chez soi grâce à l’éducation.
Explication de la piété filiale : un fils doit respecter son père, et un père doit être un bon père pour son fils. Ce concept s’étend aussi à la relation entre l’empereur et le citoyen.  C’est le respect de chacun en son rôle et en ses devoirs. Ainsi le fort doit protéger le faible.

Le rituel est aussi très important dans la pensée de Confucius.
Pour autant il ne cherche pas un dieu mais l’accomplissement de valeurs.

« La bonté c’est vouloir pour autrui ce que l’on voudrait pour soi-même ».

Pour lui si on veut vivre dans un état en paix il faut d’abord avoir une harmonie au cœur des familles et donc de l’individu. C’est donc sur l’individu qu’il faut travailler grâce à l’éducation.

Pour Confucius l’homme n’est ni bon ni mauvais.

Passons brièvement à l’étude des principaux continuateurs du Confucianisme.

Mencius : Penseur chinois confucéen (372-289 av JC).

C’est une époque différente de celle de Confucius,

C’est une époque différente de celle de Confucius, le peuple est un élément essentiel devant du pouvoir de pays et de princes.

Citation :
« Imposer la force au gens s’appelle hégémonie, pratiquer le sens de l’humanité s’appelle régner. Soumettre les gens par la force n’est pas une obéissance intérieure. »

« Le prince qui a le sens de l’humanité, qui consiste à gagner le cœur du peuple, est invincible.
Il existe ceux qui dépourvu du sens de l’humanité gagnent un royaume mais, il n’existe pas ceux qui dénué du sens de l’humanité gagnent l’empire. Celui qui pratique la politique, doté du sens de l’humanité peut régner».

La plus grande contribution de Mencius est son étude sur la nature humaine. Pour lui, la nature humaine est intrinsèquement bonne.
Selon lui la bonté est présente dans l’homme à l’état de germes et elle ne peut pas se développer si la terre est laissée en état de friche. L’homme doit donc cultiver sa bonté.

Xunzi : la vision pessimiste du confucianisme (298-239 avant JC)
Ce continuateur de Confucius postule que la nature humaine est mauvaise et que la bonté est artificiel. Ce penseur est proche de la vision d’Hobbes. Il a une vision pessimiste de l’homme. Cela va contribuer à rigidifier le confucianisme car selon Xunzi l’homme peut devenir bon mais plus grâce à l’obéissance qu’à la réflexion.

Du confucianisme au néo confucianisme :

Le confucianisme devient étatique sous la dynastie des Han (220-9 av JC, approximatif)
Ensuite lors du moyen-âge chinois qui s’étend du 3ème au 6ème siècle après JC on voit un renouveau intellectuel ce qui entraine un délaissement de la doctrine confucéenne pour le taoïsme.

Le taoïsme : recherche de la communion avec la nature et de la liberté individuelle.

Le néoconfucianisme :

Du Xème au XVIIème siècle à lieu la revalorisation des valeurs confucéennes face au taoïsme et à la montée en puissance du bouddhisme. Des changements radicaux vont s’opérer au sein du confucianisme, ce qui va donner le néoconfucianisme.

Le bouddhisme prône un esprit humain vide de la notion de bien et de mal alors que le confucianisme dit que l’homme nait avec les germes de la bonté.
Pour répondre à ce problème posé par cette divergence d’avis les lettrés des Song vont réfléchir sur les fondements communs entre l’univers et la société. Le but des lettrés à cette époque et de retrouver la voie authentique jugé perdu depuis Mencius.
Le but de ces lettrés était de créer la paix pour « 10000 générations » en complétant l’œuvre des anciens.

Le néoconfucianisme va donc s’inspirer du taoïsme et du bouddhisme.

En effet la pensée confucéen n’est pas figée, le but est l’accomplissement de l’humanité par la recherche la réflexion et l’éducation.

Dun Yi Zhou 1017-1073 est cité comme l’initiateur du néoconfucianisme.  C’était un philosophe et un cosmologiste. C’est lui qui a conceptualisé le néoconfucianisme tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il explique la relation entre la conduite de l’être humain et les forces universelles. Il met l’accent sur le fait que l’être humain peut maitriser son qi, c’est-à-dire son énergie vital, dans le but de s’accorder avec la nature. Il est l’auteur du diagramme des faits suprême et de Tong Shu qui est une réinterprétation des doctrines confucéennes.

Zhu Xi : l’homme de synthèse du néoconfucianisme des Song. (1130-1200). C’est un auteur confucéen qui a commenté et compilé de nombreuses œuvres confucéennes.

Liu Zhongzhou : 1578-1645, l’arrière garde du néoconfucianisme, c’est donné la mort à l’arrivée des Mandchous.

Le néoconfucianisme est devenu la version officielle du confucianisme du XVIème siècle, au début du XXème.

L’histoire de la pensée chinoise est composée de plusieurs courants et les plus éminents représentants du confucianisme ont presque tous étudiés ces différentes doctrines (taoïsme, bouddhisme…).
En effet le confusionnisme pourrait se résumer comme la recherche de l’érudition et de la compréhension des mécanismes universels. C’est une religion et philosophie très différentes des religions classiques du monde occidental.
Le confucianisme n’a pas de divinité, c’est une philosophie de la raison et de la compréhension de l’être humain. Le parallèle est souvent fait entre Socrate/ Confucius, Hobbes/Mencius ce qui, je pense peut éclairer la dimension plus philosophique que religieuse de ce mouvement, bien que le confucianisme soit accompagné de rites.

Le confucianisme est gravé dans la mentalité de chaque chinois et est aussi présent dans la morale japonaise, coréenne et vietnamienne.
Il a aussi constitué la structure institutionnel et idéologique du régime impérial chinois pendant plus de 2000 ans, c’est-à-dire jusqu’en 1912.
Je terminerai en disant que pour comprendre la mentalité de l’Asie de l’Est, il faut avoir des notions de l’enseignement des lettrés (doctrine confucéenne).

 

R. ANGNINYAK

Sources :
http://cours-gratuits.toutapprendre.com/?cours=les-grands-principes-du-confucianisme

http://fr.wikipedia.org/wiki/Confucianisme#Reconnaissance_officielle_sous_les_Han

http://maratray.chez-alice.fr/religions/confuci.htm

http://www.asialain.be/livre/confucianisme.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_des_dynasties_chinoises

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9riode_des_Printemps_et_Automnes#Confucius

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9oconfucianisme#Japon

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *