Bilan de la semaine géopolitique, 7 mai – 13 mai

7 mai

Tchad, Idriss Déby nomme le premier gouvernement de la IVe République :

Le président tchadien Idriss Déby a nommé, lundi 7 mai, les membres de son gouvernement, après l’entrée en vigueur vendredi de la nouvelle Constitution, a annoncé la télévision nationale. Le texte, dont la promulgation marque le passage à la IVe République, instaure un régime présidentiel sans premier ministre.

Asie, enchaînement de rencontres diplomatiques avant la rencontre USA-Corée du Nord :

Kim Jong-un est parti les 7 et 8 mai, à Dalian, dans l’est de la Chine, pour une nouvelle rencontre surprise avec le président chinois, Xi Jinping. Kim Jong-un s’était déjà rendu à Pékin fin mars en train, effectuant alors son premier déplacement à l’étranger depuis qu’il a succédé en 2011 à son père au pouvoir. Le dirigeant nord-coréen aurait confié à Xi Jinping, selon la presse chinoise, son espoir que la Corée du Nord et les Etats-Unis « instaurent entre eux une confiance mutuelle » et « prennent des mesures progressives et synchrones »pour dénucléariser la péninsule coréenne. A Tokyo, dans le même temps, le premier ministre, Shinzo Abe, accueillait son homologue chinois, Li Keqiang, et le président sud-coréen, Moon Jae-in, pour le premier sommet trilatéral depuis 2015. Les trois dirigeants ont réaffirmé leurs efforts conjoints pour une dénucléarisation pacifique de la Corée du Nord. Conformément au souhait de M. Moon, MM. Abe et Li ont également émis un communiqué spécial exprimant leur soutien à la déclaration signée lors du sommet intercoréen du 27 avril.

Liban, Saad Hariri bousculé aux élections législatives :

Le Courant du futur du premier ministre libanais, Saad Hariri, a remporté 21 sièges lors des élections législatives de dimanche, contre 33 lors du précédent scrutin, en 2009. Le mouvement chiite libanais Hezbollah a salué lundi 7 mai une « grande victoire » aux législatives de dimanche, les premières depuis 2009. « Nous pouvons dire aujourd’hui (…) que l’objectif a été réalisé », a déclaré Hassan Nasrallah, secrétaire général de l’organisation, lors d’un discours retransmis à la télévision. Malgré ces lourdes pertes, Saad Hariri apparaît le mieux placé pour former le prochain gouvernement, son parti constituant le plus important bloc à la Chambre des députés, qui compte cent vingt-huit sièges. Le Courant du futur devrait en effet conserver la tête de la communauté sunnite, ce qui offre à M. Hariri la possibilité d’être reconduit à ce poste — réservé à un sunnite en vertu du système confessionnel libanais.

Syrie, Nouvelle évacuation de rebelles dans le centre du pays :

Des dizaines de bus transportant des combattants et des civils ont quitté la ville de Rastan, dans le gouvernorat d’Homs, en Syrie, lundi 7 mai. Paraphé le 2 mai par les forces de l’opposition d’un côté, et par celles du régime et l’armée russe de l’autre, l’accord de « réconciliation » et le départ d’un premier contingent de près de 3 000 rebelles et civils en direction de Djarabulus, une région du Nord contrôlée par des rebelles proturcs, marque la reddition du dernier bastion de l’opposition en Syrie centrale face au pouvoir de Damas. Le régime parachève ainsi la reconquête de la Syrie dite « utile », un corridor qui court de Damas à Alep en passant par Homs et Hama.

Venezuela, le Trésor américain prend des sanctions avant les élections du 20 mai :

Les Etats-Unis ont appelé lundi 7 mai au report des élections du 20 mai au Venezuela en les qualifiant de « mascarade », et annoncé une série de sanctions contre des entreprises et des citoyens vénézuéliens. « Les prétendues élections prévues ne sont rien de plus qu’une escroquerie et une mascarade », a déclaré le vice-président américain Mike Pence devant l’Organisation des Etats américains (OEA).

Madagascar, arrivé du médiateur de l’ONU :

Alors que Madagascar entre dans sa troisième semaine de crise ouverte entre le président Hery Rajaonarimampianina et l’opposition, le médiateur désigné par le secrétaire général des Nations unies, Abdoulaye Bathily, est arrivé à Antananarivo. Il doit rencontrer toutes les parties dans un contexte tendu de manifestations quasi quotidiennes dans le centre de la capitale. Celles-ci rassemblent entre quelques centaines et quelques milliers de personnes. La mort d’au moins deux manifestants et dix-sept blessés lors de la première manifestation interdite par le pouvoir, le 21 avril, ont fait basculer la contestation politique contre les nouvelles lois électorales adoptées en vue de l’élection présidentielle de décembre en mouvement pour la démission du chef de l’Etat.

Irak, l’EI revendique l’assassinat d’un candidat aux législatives :

L’organisation djihadiste Etat Islamique (EI) a revendiqué lundi 7 mai sur l’application Telegram l’assassinat d’un candidat aux législatives irakiennes du 12 mai, perpétré le matin même dans la région de Mossoul (nord). Farouq Zarzour Al-Joubouri, candidat sunnite sur la liste emmenée par le vice-président Iyad Allaoui, a été tué par balle à son domicile.

Mali, Ibrahim Boubacar Keïta investi candidat par une large coalition :

Le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a été investi candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet par une coalition de près de 70 partis lors d’une réunion à Bamako. Son investiture pour l’élection présidentielle intervient après le lancement, le 29 avril, d’une coalition d’une soixantaine de partis politiques et associations pour « l’alternance et le changement ».

Russie, le duo Poutine-Medvedev investit officiellement :

Investi officiellement pour un quatrième mandat à la présidence russe, Vladimir Poutine a aussitôt renommé son fidèle second malgré son impopularité. Marginalisé dans un second rôle sans grande possibilité de manœuvre, M. Medvedev, 52 ans, a pourtant vu sa cote de popularité chuter sérieusement, lestée par une petite phrase : « Pas d’argent, tenez bon », prononcée en mai 2016 devant une retraitée en Crimée, et restée depuis lors dans les mémoires. La diffusion, l’année suivante, d’une vidéo réalisée par l’opposant Alexeï Navalny sur son train de vie, visionnée sur YouTube vingt-sept millions de fois, a entaché un peu plus son crédit.

8 mai

USA, Donald Trump annonce le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien :

Donald Trump a annoncé, mardi 8 mai, le retrait des États-Unis de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, qu’il a qualifié de « désastreux ». Il a également déclaré rétablir des sanctions contre le régime iranien. Cette annonce risque d’ouvrir une période de vives tensions avec ses alliés européens et d’incertitudes quant aux ambitions atomiques de Téhéran.

Arménie, l’opposant Nikol Pachinian élu premier ministre :

Après trois semaines de protestations antigouvernementales, le Parlement arménien a élu, mardi 8 mai, l’opposant Nikol Pachinian au poste de premier ministre de ce pays du Caucase du Sud. Seul candidat en lice, ce député d’opposition et ancien journaliste, qui se présentait comme le « candidat du peuple », a été soutenu par 59 députés, alors qu’il avait besoin de 53 voix pour être élu ; 42 députés ont voté contre lui. Il s’agit du deuxième vote au Parlement arménien en huit jours sur la candidature de M. Pachinian, 42 ans, qui avait subi un échec le 1er mai, ses adversaires du parti républicain au pouvoir, qui dispose de 58 sièges sur 105, ayant alors fait bloc contre lui. Des dizaines de milliers de partisans de Pachinian s’étaient rassemblés sur la place de la République, dans le centre d’Erevan, la capitale, pour suivre en direct le vote sur des écrans géants.

Afrique Subsaharienne, le FMI prévoit une légère reprise de la croissance :

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une légère reprise en 2018 de la croissance en Afrique subsaharienne, attendue à 3,4 %, malgré un surendettement préoccupant dans de nombreux pays, selon son rapport d’avril, présenté mardi 8 mai à Libreville, au Gabon. « Le taux de croissance moyen de la région devrait passer de 2,8 % en 2017 à 3,4 % en 2018, en hausse dans environ deux tiers des pays », selon ce rapport qui fait le point sur les six derniers mois en Afrique subsaharienne. Mais ce taux « ne devrait pas dépasser les 4 % à moyen terme », indique Abebe Aemro Sélassié, directeur du département Afrique du FMI. Un chiffre « insuffisant » selon lui, et en deçà des performances de croissance enregistrées sur le continent entre 1995 et 2015, d’autant qu’un tiers de la population africaine a vu ses revenus baisser.

Brésil, Joaquim Barbosa renonce à se présenter à l’élection présidentielle :

L’ancien président de la Cour suprême, très populaire, était perçu comme l’homme providentiel dans un monde politique gangrené par la corruption. L’ex-magistrat a renoncé, mardi 8 mai, à se présenter à l’élection présidentielle d’octobre. Sur Twitter, le père de famille explique son choix par des « raisons strictement personnelles ».

Argentine, le gouvernement entame des discussions avec le FMI :

Alors que le peso, la devise nationale, est en déroute sur les marchés, le président Mauricio Macri a indiqué avoir entamé des discussions avec l’institution multilatérale pour obtenir une ligne de financement. « Cela nous permettra de faire face au nouveau scénario mondial et d’éviter une crise telle que celles auxquelles nous avons été confrontés au cours de notre histoire », a-t-il expliqué dans une allocution télévisée.

Royaume-Uni, la majorité de Theresa May divisée sur les modalités du Brexit :

Mardi 8 mai au soir, la Chambre des lords a mis au défi la première ministre britannique en votant un amendement favorable au maintien du Royaume-Uni dans l’Espace économique européen (EEE, soit l’Union européenne plus la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein), autrement dit dans le marché unique. Quelques heures plus tôt, le ministre des affaires étrangères, Boris Johnson, lui avait lancé un défi inverse en qualifiant de « fou » le projet d’union douanière de compromis que Mme May veut faire adopter par son gouvernement avant le Conseil européen des 28 et 29 juin.

9 mai

Escalade des tensions entre Israël et l’Iran :

Le 8 mai, Israël avait conduit un raid aérien en Syrie, contre une base située près de Damas, faisant quinze morts, dont huit Iraniens, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Dans la soirée du mercredi 9 mai, des roquettes directement attribuées à la force Al-Qods, chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution iraniens, ont été tirées en provenance de Syrie, près de Kiswa, dans les environs de Damas. Elles ont visé, sans succès, les premières positions de l’armée israélienne sur le plateau du Golan. En réponse, l’Observatoire syrien des droits de l’homme fait état d’au moins 23 morts dans des bombardements israéliens, dont cinq soldats syriens et 18 membres de forces alliées du régime. La Russie a été alertée avant le déclenchement des frappes par l’Etat hébreu, dans le cadre du mécanisme d’échanges mis en place entre les deux états-majors.

Malaisie, victoire électorale de l’opposition :

L’opposition, réunie sous la bannière de la coalition Pakatan Harapan (Alliance de l’espoir), dont Mahathir, (92 ans premier ministre entre 1981 et 2003) a gagné 113 des 222 sièges du Parlement, tandis que l’UMNO et ses alliés, regroupés au sein de la coalition gouvernementale du Barisan Nasional (Front national), ne parvenaient à conserver que 79 sièges.

Russie, Vladimir Poutine reçoit Benjamin Nétanyahou :

Vladimir Poutine a reçu à Moscou, mercredi 9 mai, le premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou. Au beau milieu du tollé déclenché en Europe par la décision du président américain sur le nucléaire iranien, le chef du Kremlin s’est limité à se déclarer « préoccupé », sans préciser s’il souhaitait que soit préservé l’accord de 2015.

10 mai 2018

Espagne, Puigdemont renonce à la présidence de la Catalogne mais désigne son successeur :

Carles Puigdemont a renoncé à redevenir président de la Catalogne. Jeudi 10 mai, le dirigeant indépendantiste, destitué par le gouvernement espagnol à la fin d’octobre 2017, a annoncé à Berlin que son groupe présenterait dans les prochains jours devant le Parlement catalan la candidature à la présidence de Quim Torra, éditeur et ancien président de l’association Omnium cultural. M. Puigdemont se trouve en Allemagne dans l’attente de la résolution du mandat d’arrêt européen émis contre lui par Madrid pour « rébellion ».

Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un aura lieu le 12 juin à Singapour :

Le sommet historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aura finalement lieu le 12 juin à Singapour, a annoncé le président américain dans un tweet. « La rencontre très attendue entre Kim Jong-un et moi aura lieu à Singapour le 12 juin. Nous allons tous deux essayer d’en faire un moment très important pour la paix dans le monde ! », a-t-il écrit.

Premières sanctions américaines depuis la sortie des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien :

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi 10 mai des sanctions à l’encontre d’un réseau de financement des gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime iranien, à travers des transferts de devises entre les Emirats arabes unis et l’Iran. Elles visent six individus iraniens et trois entités, accusés de faire partie d’« un large réseau d’échange de devises (ayant) fourni et transféré des millions de dollars à la force Al-Qods des gardiens de la révolution », dit dans un communiqué le département du Trésor.

USA, Donald Trump a accueilli les trois Américains libérés par la Corée du Nord :

Donald Trump a accueilli jeudi 10 mai, en pleine nuit, les trois Américains libérés par Pyongyang. En libérant ces trois citoyens américains, la Corée du Nord donne un gage très attendu à M. Trump ainsi qu’à M. Pompeo, qui fait ses premiers pas dans la diplomatie après avoir été partisan de la ligne dure face à la Corée du Nord à la tête de la CIA. La Maison Blanche y voit un « geste de bonne volonté positif ».

Europe, Emmanuel Macron reçoit le prix Charlemagne et lance un plaidoyer pour la souveraineté européenne :

Le président de la République, Emmanuel Macron, a reçu dans la ville allemande d’Aix-la-Chapelle, ancienne capitale de l’empire carolingien, le prix Charlemagne, la plus prestigieuse et la plus ancienne des distinctions européennes. « Nous sommes à un moment historique pour l’Europe [qui] est chargée de garantir cet ordre multilatéral que nous avons créé à la fin de la seconde guerre mondiale et qui est parfois aujourd’hui bousculé », a estimé le chef de l’Etat. Il a profité de cette interview pour exhorter la chancelière Merkel à accepter ses propositions de réformes de l’UE : « L’Allemagne va avoir à formuler d’ici au mois de juin sa réponse, c’est celle-ci que j’attends et j’espère beaucoup de la chancelière et de son gouvernement pour être à la hauteur de ce moment historique. »

11 mai 2018

RDC, l’OMS juge élevé le risque de propagation d’Ebola :

L’agence spécialisée des Nations unies a comptabilisé 32 cas (deux cas confirmés, 18 probables et 12 suspects), dont 18 morts, entre le 4 avril et le 9 mai, dans la région de Bikoro, située au nord-est de Kinshasa, à la frontière avec le Congo-Brazzaville.

Démission surprise du chef des inspections au sein de l’AIEA :

Le responsable des inspections au sein de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), le Finlandais Tero Varjoranta, a annoncé sa démission surprise, a fait savoir vendredi 11 mai l’agence onusienne, sans en donner la raison.

Nicaragua, le président Ortega fait un pas vers le dialogue :

Les évêques ont assumé leur rôle de médiateurs avec brio au Nicaragua. Le président Daniel Ortega a accepté, vendredi 11 mai, les deux conditions « préalables » à tout dialogue, posées par Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) : la fin de la répression des manifestations, et que la Commission inter-américaine des droits de l’homme (CIDH) soit autorisée à enquêter sur les circonstances de la mort de 49 personnes, depuis le début de la vague de contestation sociale.

Gaza, un mort et deux cents blessés par des tirs de soldats israéliens :

Un Palestinien a été tué et deux cents autres personnes ont été blessées, vendredi 11 mai, par des tirs de soldats israéliens lors du septième vendredi consécutif de manifestations à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, a annoncé le ministère de la santé gazaoui.

Mexique, la campagne électorale ensanglantée par les cartels :

L’assassinat , le 11 mai, d’un candidat aux élections locales porte à sept le nombre d’assassinats politiques en neuf jours. Quatre-vingt-onze candidats, élus locaux et dirigeants de partis, ont été tués en huit mois, selon Etellekt. Le cabinet d’analyse des risques comptabilise aussi plus de 200 agressions politiques depuis le début du processus électoral en septembre. Du jamais vu dans un pays, où 88 millions d’électeurs seront appelés, dans 50 jours, à élire leur président, leurs représentants fédéraux et 2 800 mandats de maires ou de députés locaux.

Nucléaire iranien, Iran, France, Allemagne et Royaume-Uni discuteront à Bruxelles :

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, recevra mardi 15 mai les ministres des affaires étrangères de l’Allemagne, de la France et du Royaume-Uni, qui seront ensuite rejoints par leur homologue iranien, ont annoncé vendredi ses services. Avant sa visite à Bruxelles, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, se rendra à Pékin et Moscou pour discuter des moyens de sauver l’accord nucléaire.

12 mai 2018

Bagdad, les premières législatives post-Etat islamique mobilisent peu :

Selon la commission électorale, seuls 44,5 % des électeurs se sont rendus aux urnes ; la plus faible participation de tous les scrutins qui se sont tenus depuis 2003, qui avaient mobilisé plus de 60 % de l’électorat. Les résultats sont attendus sous 48 heures.

Israël, Le seul point de passage de marchandises vers Gaza fermé :

Israël a annoncé, samedi 12 mai, la fermeture jusqu’à nouvel ordre du point de passage de Kerem Shalom. Il s’agit de la seule voie de circulation de marchandises vers la bande de Gaza, soumise à un blocus de l’Etat hébreu. Cette décision, qui entrera en vigueur dimanche, a été prise en réaction à d’importants dégâts provoqués la veille par des manifestants palestiniens, a fait savoir l’armée israélienne dans un communiqué.

Birmanie, des combats meurtriers entre l’armée et la rébellion :

Des combats entre l’armée et le groupe rebelle TNLA (Taaung National Liberation Army) ont fait au moins 19 morts, samedi 12 mai, dans un village près de Muse dans le nord de la Birmanie, près du principal poste-frontière avec la Chine, a annoncé un porte-parole du gouvernement birman. Selon un porte-parole du TLNA, les insurgés ont attaqué un casino géré par des miliciens ainsi qu’un poste militaire dans les environs de Muse.

La Corée du Nord démantèlera son site d’essais atomiques entre le 23 et le 25 mai :

La Corée du Nord « prend des mesures techniques » pour démanteler son site d’essais atomiques et invitera des journalistes étrangers à une cérémonie de lancement du processus entre les 23 et 25 mai, a annoncé samedi 12 mai l’agence d’Etat KCNA. « Une cérémonie de démantèlement du site d’essais atomiques est maintenant prévue entre les 23 et 25 mai, en fonction des conditions météorologiques », a fait savoir l’agence, qui cite un communiqué du ministère des affaires étrangères nord-coréen. « Merci, un geste très intelligent et aimable ! », a à cet égard réagi dans un tweet le président américain Donald Trump.

13 mai 2018

Indonésie, l’Etat islamique revendique une série d’attaques meurtrières contre des églises :

Une famille de six personnes, dont deux petites filles, est responsable des attaques-suicides menées dimanche 13 mai, contre trois églises à Surabaya en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde, a rapporté la police. Ces attaques, qui ont fait au moins onze morts et des dizaines de blessés, dont deux policiers, ont été revendiquées par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), a annoncé le chef de la police nationale, Tito Karnavian.

Afghanistan, au moins neuf morts dans l’attaque d’un bâtiment officiel à Jalalabad :

Au moins neuf personnes ont été tuées, dimanche 13 mai, lors d’une attaque de plusieurs heures, menée par des hommes armés d’un bâtiment officiel de Jalalabad, dans l’est de l’Afghanistan. L’attaque a commencé en milieu de journée avec l’explosion d’une voiture piégée devant l’entrée du bâtiment de l’administration des finances de la ville. Celle-ci a « ouvert la voie à un certain nombre d’hommes armés pour y pénétrer », a déclaré le porte-parole du gouverneur de la province du Nangarhar, Attaullah Khogyani.

Nucléaire iranien, les États-Unis veulent « travailler dur avec les Européens » sur un nouvel accord :

Les États-Unis veulent « travailler dur avec les Européens » afin de parvenir à un nouvel accord sur le nucléaire iranien. C’est ce qu’affirme le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, dans un entretien diffusé sur la chaîne Fox dimanche. « J’espère que, dans les jours et les semaines à venir, nous pourrons parvenir à un accord qui fonctionne vraiment, qui protège réellement le monde face au mauvais comportement iranien », a déclaré Mike Pompeo. « Pas juste sur leur programme nucléaire mais également leurs missiles et leur comportement néfaste. Et je travaillerai de près avec les Européens pour tenter d’y parvenir. »

Sources :

Afp, Reuters, Le Monde

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*