Informations sur le journal

IRINN (Islamic Republic of Iran News Network) est un bureau de presse et une chaîne d’information iranienne. Ses émissions sont en persan, avec cependant quelques bulletins d’information en anglais et en arabe. La chaîne diffuse divers programmes : des journaux télévisés, des reportages, des émissions sportives ou scientifiques, des débats et des émissions religieuses. IRINN est diffusée sur les réseaux câblés iraniens, mais aussi en clair en Europe (Hot Bird), en Amérique du Nord (Galaxy 19), dans le monde arabe (Badr 5), en Afrique (Intelsat 902) et en Asie (AsiaSat 3S), via le satellite.

IRINN appartient à l’IRIB, le groupe de radio-télévision nationale (Islamic Republic of Iran Broadcasting). D’après la Constitution de l’Iran, la télédiffusion privée est interdite. Avant la révolution iranienne, l’IRIB était connue sous le nom de Radio-Télévision Nationale Iranienne (RTNI).

La constitution spécifie que le directeur de l’organisation est choisi directement par le guide suprême pour 5 ans. Deux représentants de l’administration judiciaire, du président et du parlement contrôlent l’organisation. L’actuel directeur est Ezzatollah Zarghami. Parmi les anciens directeurs peuvent être cités Ali Larijani, l’actuel président du Parlement, et Mohammad Hashemi Rafsanjani avant lui.

L’IRIB relaie les propos du gouvernement de la république islamique depuis la révolution de 1979. La constitution de la république islamique d’Iran proclame: « La liberté d’expression et de publication des idées de l’IRIB doit être en ligne avec les lois islamique et les intérêts nationaux. ». l’IRIB, et donc IRINN, prennent de ce fait fréquemment parti, avec des positions correspondant à celles du gouvernement. IRIB a des sites Internet d’information en différentes langues, notamment en français.

 

Présentation de l’article original

Article original, trouvé sur irinn.ir

L’article a été écrit le 4 novembre 2013. En pleine crise syrienne, les forces armées fidèles à Bachar El-Assad et les différents groupes paramilitaires s’opposant au régime s’affrontent. Le front Al-Nosra est un des groupes qui s’est créé durant le conflit. L’auteur n’est pas mentionné, mais compte tenu des informations que nous avons sur le journal, nous pouvons d’ors et déjà imaginer que l’article pourra éventuellement être subjectif. Nous verrons dans le commentaire que cela est le cas.

 

Traduction de l’article

Centre d’infos réseau Infos

Le chef du groupe Al-Nosra en Syrie a été tué

al nosra

Selon notre bureau de presse (IRINN), Les victoires de l’armée syrienne contre les paramilitaires continuent. Abou Mohammad Al-Joulani , chef du groupe terroriste « Al-Nosra » en syrie, a été tué lors de l’affrontement entre ses troupes et l’armée syrienne.

Avant cela, les médias syriens avaient rapporté la mort de Abou Asaman le jordanien, et Abou Talhe Al Qasimi, deux meneurs du groupe infidèle et terroriste nommé « Etat islamique en Irak et au Levant », rattaché à Al-Qaïda.

Al-Alam (NDLR : chaîne d’information internationale diffusée depuis l’Iran) a pour sa part, rapporté  le décès de 40 paramilitaires rattachés au front « Al-Nosra » en Syrie. C’est lorsqu’ils étaient en route vers la Jordanie dans le but de ramener des armes que ce groupe est tombé dans une embuscade tendue par l’armée syrienne.

D’après un commandant de l’armée syrienne, certains de ces paramilitaires tués étaient de nationalité saoudienne, qatari et irakienne. Et beaucoup d’équipement de guerre comme des missiles de fabrication sioniste (NDLR : Israël), différentes armes et grenades ont été récupérées.

Les forces armées syriennes ont par ailleurs attaqué les bases des groupes terroristes à Al-Balad. De lourds combats dans les alentours de la région d’Al-Nour et des banlieues nord de la ville d’Al-Maliheh, près de Damas, sont toujours en cours.

L’armée syrienne a également repris le contrôle de certains quartiers de la ville de Rostan, au nord de Homs, ainsi que du barrage des tunnels et de ses installations vitales. Les terroristes occupaient la ville depuis un an et l’avaient transformé en une ville de tunnels et de passages souterrains.

Les paramilitaires avaient menacé à plusieurs reprises de détruire le barrage de Rostan, un des plus importants de Syrie.

 

Commentaire

Le Front Al-Nosra est ici désigné comme étant une organisation terroriste. Ceci n’est pas étonnant, tout d’abord compte tenu du fait que le régime iranien est un des principaux soutiens à Bachar El-Assad, que combat Al-Nosra. De plus, l’organisation a revendiqué plusieurs attentats en Syrie, et est depuis le 31 mai dernier inscrite sur la liste des organisations considérées comme terroristes par le Conseil de Sécurité de l’ONU. En novembre 2013, Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda, annonce finalement que le Front Al-Nosra est bien une branche d’Al-Qaïda. La perception de l’Iran a toujours été la même quant à Al-Nosra. Toutefois, cette vision n’a pas été, et n’est toujours pas  partagée par d’autres pays. A sa création en 2011, le front n’était pas encore considéré comme terroriste par les Etats-Unis par exemple. Il faudra attendre la fin de l’année pour que Washington le désigne officiellement comme une organisation terroriste. Sur son site Internet, Reporters Sans Frontières a émis un acte d’accusation contre Jahbat Al-Nosra et son leader Abou Mohamed Al-Joulani. L’association l’accuse des faits suivants :

  • Intimidation des journalistes et des blogueurs dans leur travail de collecte de l’information,
  • Formulation de menaces de mort envers des journalistes syriens et étrangers critiques à l’égard de Jabhat Al-Nosra,
  • Lancement d’attaques délibérées contre des professionnels de l’information travaillant pour les médias pro-gouvernementaux syriens,
  • Kidnapping de journalistes étrangers

L’information selon laquelle Joulani aurait été tué a été relayée par les médias syriens, mais les médias occidentaux semblent en avoir peu parlé. Et au mois de décembre, le journal belge Le Soir indique qu’Abou Mohammed al-Joulani a « rejeté par avance les résultats de la conférence de paix sur la Syrie, prévue en janvier en Suisse, dans une interview jeudi à Al-Jazeera, la première depuis la création de cette émanation d’Al-Qaïda en Syrie ». Il ne serait donc pas mort. On peut alors se demander quelle information serait fausse, étant donné qu’on ne sait pas réellement à quoi ressemble le chef d’Al-Nosra. Les services secrets irakiens disposeraient cependant depuis peu de photos de lui, ainsi que de lettres dans lesquelles il évoquait un plan visant à enlever des employés de l’ONU. Or, on ignore toujours quand ces lettres ont été rédigées.

En dehors de l’information relayée en elle-même, on peut constater un parti pris de la part du rédacteur. Cela n’est pas réellement surprenant sachant que, comme décrit plus haut, IRINN appartient au groupe de radio-télévision nationale iranienne. On peut par exemple noter qu’il  est fait référence à Israël lorsque des armes de fabrication « sioniste » sont évoquées dans l’article. Ceci montre un certain point de vue, pas tout à fait neutre, quant à l’Etat hébreu.

 

Sitographie

 

Annexe : article original

زمان انتشار خبر:شنبه ۴ آبان ۱۳۹۲ – ۰۹:۰۱

سرکرده گروه “النصره”در سوریه کشته شد

در ادامه پیروزهای ارتش سوریه در نبرد با شبه نظامیان ، ” ابو محمد الجولانی” رهبر گروه تروریستی ” النصره “در سوریه کشته شد. شبکه العالم هم از هلاکت بیش از ۴۰ تن از شبه نظامیان وابسته به “جبهه النصره” در سوریه خبر داد.

به گزارش پایگاه اطلاع رسانی شبکه خبر، در ادامه پیروزهای ارتش سوریه در نبرد با شبه نظامیان ، ” ابو محمد الجولانی” رهبرگروه تروریستی ” النصره “در سوریه کشته شد. پیش از این رسانه های سوریه ازکشته شدن دو سرکرده گروه تکفیری و تروریستی  موسوم به ” دولت اسلامی عراق و شام ” ،وابسته به القاعده به نام های “ابواسامه اردنی ” و ” ابوطلحه القصیمی ” خبر داده بودند .
شبکه العالم هم از هلاکت بیش از 40 تن از شبه نظامیان وابسته به “جبهه النصره” در سوریه خبر داد.  این گروه عازم اردن برای آوردن تجهیزات  نظامی بودند که در کمین نیروهای ارتش گرفتار شدند .  به گفته یک فرمانده ارتش سوریه  ملیت برخی شبه نظامیان کشته شده ، عربستانی ، قطری  و عراقی است و از آنها تجهیزات جنگی از جمله موشک های ساخت رژیم صهیونیستی ، انواع اسلحه و نارنجک بدست آمده است .
نیروهای ارتش  سوریه در عملیاتی ، پایگاه های گروه های تروریستی را در “درعا البلد” نیز هدف قرار دادند. درگیری سنگین نیروهای ارتش با عناصر مسلح در اطراف منطقه “النور” و باغ های شمالی شهر “الملیحه” در استان ریف دمشق نیز ادامه دارد .
خبر دیگر اینکه  ارتش سوریه کنترل بخش های از شهر “رستن “در شمال استان حمص و نیز سد و تاسیسات حیاتی آن را بدست گرفت . تروریستها از یک سال پیش ” رستن ” را اشغال و آن را به شهر تونل ها و کانال های زیر زمینی تبدیل کرده بودند  .  شبه نظامیان همچنین بارها تهدید کرده بودند ، سد “رستن ” یکی  از بزرگترین سدهای سوریه را تخریب می کنند .

خبرهای مرتبط :

 

 

 


Rosa Ghahreman

Etudiante à l'IAE de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :