Fiche Pays – Liechtenstein

1. Introduction

Le Liechtenstein est une Principauté dirigée par le roi Hans-Adam II. Depuis 2004, son fils Alois, qui possède le statut de Régent, exerce les fonctions de Chef d’État. Le système politique mis en place est une monarchie parlementaire avec la particularité suivante : le roi dispose d’un droit de véto sur toute décision.

C’est un des États les plus petits du monde avec 160 km² de superficie. C’est pourquoi une partie importante de ses résidents est originaire des pays germanophones voisins.

La langue officiellement parlée est l’allemand, mais celle qui est la plus utilisée reste la Suissesse-allemand qui correspond à un dialecte apparenté à l’allemand.

Le Liechtenstein participe à une union douanière et également monétaire avec la Suisse : c’est pourquoi sa monnaie nationale est le franc suisse.

Malheureusement, malgré des recherches sur les sites de la Coface, le Moci, Perpesctive Monde, de Ducroire ou sur les moteurs de recherche de manière générale, il est difficile de trouver beaucoup d’informations pour fournir une analyse détaillée du risque pays de la principauté.

Superficie 160,5 km²
Population (2014) 37 366 habitants
Capitale Vaduz
Villes principales (2014) Schaan, Vaduz, Triesen
Langue officielle Allemand

Un dialecte alémanique est également utilisé

Monnaie Franc Suisse (CHF)
Fête nationale 15 août
Croissance démographique (2014) 0,63 %
Espérance de vie (2014) 83,9 ans pour les femmes

80,7 pour les hommes

Religions Catholiques (76,5%)

Protestants (7,3%)

Musulmans (4,1%)

2. Résumé du risque pays

L’agence de notation américaine a attribué en 2012 une note de AAA à la principauté du Liechtenstein ainsi qu’à la Suède. Les deux pays font donc ainsi partie, à cette époque, des 14 pays à avoir obtenu cette note maximale qui prend en compte les obligations d’État (hors sécurité sociale) émises en devises ainsi que la stabilité financière de ces derniers.

Malgré ce bon classement, la crise économique et financière a tout de même impacté l’économie du 4e État le plus petit d’Europe. Ainsi, le Liechtenstein a enregistré une croissance relativement faible depuis 2008. Cela s’explique par le fait que les secteurs financier et bancaire ont une place majeure dans l’économie du pays.

Le poids du secteur financier et bancaire dans l’économie du Liechtenstein :

Actuellement, le secteur financier contribue à 31% de la valeur ajoutée brute du pays et les banques nationales sont spécialisées dans la gestion de fortune, soit une activité qui représente peu de risques comparés à la gestion d’investissements. Le Liechtenstein, de par son statut de paradis fiscal, a longtemps attiré de nombreuses personnes hautement fortunées, mais de récentes décisions prises par la principauté pourraient bien avoir des répercussions sur le secteur.

En effet, le Liechtenstein, ayant reçu de mauvaises publicités quant à sa politique fiscale de la part des États-Unis et d’autres pays européens (notamment en ce qui concerne le blanchiment d’argent), a décidé de signer une Convention mise en place par l’OCDE qui prévoit l’adhésion de la principauté à un système automatique d’échanges d’informations prévu pour 2015 ou 2016. Ce système amènerait la fin du secret bancaire jusqu’alors opéré par le Liechtenstein.

Or, cette fin du secret bancaire pourrait entraîner une baisse de l’attractivité de son secteur bancaire et financier. En effet, les personnes les plus fortunées à la recherche d’avantages fiscaux verront moins d’intérêt à confier leurs capitaux aux services bancaires du Liechtenstein si les informations portant sur l’ouverture de nouveaux comptes sont transmises aux services fiscaux de leur pays d’origine.

Toutefois, il convient de relativiser cette hypothèse, car les banques du Liechtenstein se distinguent avant tout par leur solidité et leur stabilité financière. Ainsi, aucune des banques n’a nécessité le soutien de l’État durant la crise financière.

3. Évaluation des risques économiques et financiers 

Résultats
PIB par habitant 5,258 Mrd CHF
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2012)

–    Agriculture

–    Industrie

–    Services

 

 

8%

40%

52%

Taux de chômage 2,4 %
Emploi (2014) 36 680 (dont 19,551 d’origine étrangère)
Taux de croissance du PIB 4,26 % / an (2014)
Taux d’inflation annuel 0,0 %
Solde budgétaire (en 2010) -59,8 M CHF (environ -54,4 M€)
Total des exportations (2012) 3 214 M CHF
Total des importations (2012) 2 040 M CHF
Principaux clients Suisse, Allemagne, Etats-Unis, Autriche, France, Italie
Principaux fournisseurs Suisse, Autriche, Allemagne, Italie, Etats-Unis, France

4. Évaluation des risques géographiques et environnementaux

Le Liechtenstein a sélectionné et décrit certains thèmes environnementaux importants : les émissions de gaz à effet de serre (EGS), la pollution atmosphérique par les particules et la gestion des déchets.

En ce qui concerne la pollution par les particules, le pays a recensé une baisse en 2012 par rapport à l’année précédente. La pollution par l’azote a également été plus faible en 2012 qu’en 2011, cependant à divers endroits les valeurs ont régulièrement été dépassées, notamment la concentration d’ozone qui a dépassé la limite en 2012.

En 2012, 225 400 tonnes de CO2 ont été émises, ainsi les émissions de EGS ont dépassé le montant fixé dans l’objectif du protocole de Kyoto pour la période 2008-2012, de 25 248t par an en moyenne.

Egalement en 2012, 28200t de déchets municipaux ont été générés, le taux de recyclage était de 64,6% en 2012.

5. Évaluation du Hard power 

Le Hard power ou puissance coercitive est un concept pour désigner la capacité d’un corps politique d’influence le comportement d’autres corps politiques à l’aide de moyens militaires et économiques.

La principauté du Liechtenstein a aboli son armée en 1868. En effet ce petit pays a considéré que la militarisation du pays était trop coûteuse. Si le pays se trouve dans une situation extrême, c’est à dire en temps de guerre, il est possible de mobiliser les citoyens majeurs âgés de moon de 60ans. Bien que cette situation ne se soit jamais produite, la principauté du Liechtenstein emploie tout de même une unité spécialisée pour maintenir la sécurité et la loi à l’intérieur de son territoire. 

6. Évaluation du Soft power

Le Soft power désigne, dans le domaine des relations internationales, la puissance d’influence, de persuasion, d’un Etat sur un autre acteur. Contrairement au Hard power, cette influence s’effectue par des moyens non coercitifs, sans contraintes quelconques.

Le Liechtenstein et l’Union européenne sont de proches partenaires économiques et politiques, dans le cadre de l’EEE (espace économique européen), que le pays a rejoint en 1995. L’accord sur l’EEE couvre la plupart des aspects des relations du Liechtenstein avec l’UE. En effet cet accord donne accès au marché intérieur de l’UE, implique la participation financière à la cohésion sociale et économique de l’UE et de l’EEE et également la participation aux agences et aux programmes de l’UE. De plus l’accord sur l’EEE permet un dialogue politique régulier sur les questions de politique étrangère au niveau ministériel et entre experts.

Depuis décembre 2011, la Principauté participe au système de Dublin relatif aux demandes d’asile, ce qui associe donc le pays à l’espace Schengen.

En décembre 2015, l’UE et le Liechtenstein ont également signé un accord concernant à l’échange automatique de renseignements en matière fiscale, ce qui permet de considérablement renforcer la lutte contre la fraude fiscale.

En ce qui concerne les relations avec les Nations unies, le pays ce contente de soutenir la politique étrangère de l’UE.

L’intégration de la Suisse en 2008 à l’espace Schengen, a fortement lié les deux pays, bien que la Suisse s’occupe du contrôle de la frontière entre le Liechtenstein et l’Autriche depuis 1924.

7. Conclusion

Le Liechtenstein semble présenter également de faibles risques pour une implantation d’entreprises étrangères sur le territoire, mais nous ne disposons pas d’informations suffisantes pour garantir cette tendance qui se dégage.

Références

  • European Environment Agency. (2017). Liechtenstein country briefing – The European environment — state and outlook 2015. [online] Available at: https://www.eea.europa.eu/soer-2015/countries/liechtenstein [Accessed 27 Nov. 2017].
  • Glossaire-international.com. (2017). définition de Soft power. [online] Available at: https://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/soft-power.html [Accessed 27 Nov. 2017].
  • pays, D. and Liechtenstein, P. (2017). Présentation du Liechtenstein. [online] France Diplomatie : : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Available at: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/liechtenstein/presentation/ [Accessed 27 Nov. 2017].
  • Toute l’Europe.eu. (2017). Liechtenstein. [online] Available at: https://www.touteleurope.eu/pays/liechtenstein.html [Accessed 27 Nov. 2017].
  • Villeret, G. (2017). Liechtenstein Fiche pays • PopulationData.net. [online] PopulationData.net. Available at: https://www.populationdata.net/pays/liechtenstein/ [Accessed 27 Nov. 2017].
  • coface.fr
  • lemoci.fr
  • http://www.objectif-import-export.fr/fr/fiche-pays/liechtenstein/risque-pays-economie
  • http://www.expert-comptable-international.info/fr/pays/liechtenstein/investir-3
  • « La place bancaire au Liechtenstein », Liechtenstein Bankers Association, Edition 2010
  • http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-liechtenstein-va-mettre-fin-au-secret-bancaire_415355.html
  • http://www.lepoint.fr/monde/le-liechtenstein-derniere-dictature-d-europe-occidentale-25-03-2012-1444959_24.php
  • http://www.gecodia.fr/Les-notes-des-agences-de-notations-par-pays-recapitulatif_a3210.html
  • « La politique de change de la zone euro ou le hold-up tranquille de la BCE », publié par Jérôme Creel, Eloi Laurant et Jacques Le Cacheux – Département de l’OFCE
  • http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF08145
  • http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?langue=fr&codePays=SWE&codeTheme=17&codeStat=SECU.GPI.CONF
  • wikipedia.org
  • http://www.ambafrance-se.org/Securite-de-la-communaute
  • http://www.netglobers.fr/europe/suede-principaux-risques-sanitaires-en-suede.html
  • http://www.nato.int/docu/review/2013/Partnerships-NATO-2013/Sweden-partnerships/FR/index.htm
  • http://www.un.org/fr/ga/68/meetings/gadebate/24sep/sweden.shtml
  • http://www.lefigaro.fr/societes/2013/12/18/20005-20131218ARTFIG00633-le-bresil-choisit-l-avion-de-combat-suedois-gripen.php
  • http://www.lefrancofil.com/suede/actus-suedoises/comment-la-suede-est-devenue-le-pays-de-linnovation/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *