Fiche Pays – Roumanie

Drapeau de la Roumanie

Introduction

Drapeau de la Roumanie
Drapeau de la Roumanie

La Roumanie est un Etat membre de l’Union Européenne depuis le 1er janvier 2007.

La République roumaine est dotée d’un président élu au suffrage universel pour 4 ans qui nomme le premier ministre et d’un parlement bicaméral composé de deux assemblées :

  • la chambre des députés qui comporte 346 membres élus pour 4 ans ;
  • le sénat composé de 143 membres élus eux aussi pour 4 ans.

La population roumaine est composée à 90% de roumains d’origine et de plusieurs autres ethnies : les Roms, les Ukrainiens, les Allemands, les Turcs, les Tartares, les Serbes, les Croates et les Juifs. De ce fait, en plus du roumain, langue officielle parlée par 85% de la population, d’autres langues sont parlées en Roumanie par les minorités : le hongrois, le rom, l’allemand, le turc et le yiddish.

La monnaie en vigueur dans le pays est le leu roumain.

L’IDH de la Roumanie est en 2012 de 0,786 ce qui place le pays à la 56ème position mondiale.

Le pays est peuplé de 21 790 479 habitants dont 51,5% de femmes et de 48,5% d’hommes. Cependant, du fait d’un taux de fécondité de 1,31 (inférieur à 2,05) enfant par femme, la population roumaine ne cesse de diminuer. L’espérance de vie à la naissance est de 69,6 ans pour les hommes et 77,1 pour les femmes.

 

I.                  Evaluation du risque politique

A.                La stabilité du gouvernement et des institutions

Après avoir connu plus de 50 ans de dictatures, la Roumanie tente depuis 1991 de renouer avec la tradition parlementaire mise en place dans ses différentes institutions politiques. Cependant, malgré une certaine stabilité gouvernementale depuis le début des années 90 (15 premiers ministres différents), depuis 2012, le pays a connu 4 premiers ministres différents en deux ans. Ceci montre une certaine instabilité dans les institutions politiques roumaines.

B.                Les conditions socio-économiques

Au classement du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), la Roumanie se classe au 50ème rang mondial. Le salaire moyen par habitant est de 2150 Ron soit 490€ et le salaire minimum est de 157€. Le taux de chômage est de 7,6% en juillet 2013 et le taux d’inflation de 3,3%. Le pays se trouve donc dans une situation socio-économique assez difficile.

C.                Les conflits internes

De nombreuses tensions politiques ont lieu entre le gouvernement et la population, notamment en 2012 :

  • Appel à la démission du président Basescu;
  • Rejet des mesures d’austérité ;
  • Critiques contre la corruption dans le pays et en particulier au sein de la classe politique ;
  • Demande d’élections anticipées ;
  • L’ensemble de la classe politique est pris pour cible, l’opposition faisant l’objet des mêmes critiques que le gouvernement ;

D.               Les conflits externes et pays voisins entrainant un risque potentiel

La Roumanie et l’Ukraine ont porté devant la Cour Internationale de Justice leur désaccord sur l’île de Zmiyinyy (île du Serpent) située dans la Mer Noire et administrée par l’Ukraine. De plus, la Roumanie conteste également à l’Ukraine la réouverture d’un canal de navigation sur la frontière du Danube.

E.                Le niveau de corruption

Selon le classement de l’ONG Transparency International, la Roumanie a un taux de corruption de 44%, ce qui place le pays à la 66ème place des pays les moins corrompu.

F.                 Les conditions de sécurité dans le pays liées à la criminalité et au terrorisme

Selon le Ministère des Affaires Etrangère français, la Roumanie est considérée comme un pays nécessitant une vigilance normale. Autrement dit, la Roumanie est un pays sûr.

II.              Evaluation des risques économiques et financiers

PIB par habitant

131,3 M€

Taux de croissance du PIB

0,7%

Taux d’inflation annuel

5,1%

Solde budgétaire (en % du PIB)

-1,8%

Solde courant (en % du PIB)

-4,2%

Dette externe (en % du RNB)

72,3%

Solde commercial (en million de dollars)

-12 274

 

Evolution du taux de change entre 2011 et 2013 pour 1€ en LEU

Evolution du taux de change entre 2011 et 2013 pour 1€

Le taux change entre l’euro et le Leu roumain est très instable comme le montre ce graphique.

 

III.           Evaluation des risques géographiques et environnementaux

A.                Les risques sismiques et géologiques

La Roumanie se situe sur une zone sismique régulièrement secouée par des tremblements de terre de magnitude supérieure à 7. Les risques sismiques y sont donc très importants et peuvent provoquer d’important glissement de terrain.

B.                Les risques sanitaires et épidémiques

Selon le ministère des affaires étrangères français, les deux principaux risques sanitaire et épidémique qui sont à prendre en compte sont la grippe aviaire et la rage.

IV.           Evaluation du Hard power du pays

En 2012, la Roumanie a consacré 2406 millions de dollars dans des dépenses militaires alors que la France en a consacré 62582 millions. La Roumanie n’a donc pas un réel pouvoir militaire.

De plus, le poids du pays dans les investissements en recherche et développement est très faible comparé aux autres pays du monde : 0,5% du PIB pour la Roumanie, 2,5% du PIB pour la France.

La Roumanie ne dispose donc pas d’un Hard power significatif.

V.               Evaluation du soft power du pays

Le rayonnement culturel de la Roumanie est très modeste à travers le monde. Cela est notamment dû au peu de moyen financier disponible, dans le pays pour diffuser, cette culture.

De plus, la diaspora roumaine n’est pas très active à travers le monde et peut être source de conflit (exemple de la France avec les camps de Roms).

La Roumanie n’a donc pas un Soft power assez puissant pour l’utiliser dans le monde.

Conclusion générale

Ainsi, nous avons donc pu voir que la Roumanie avait parcouru un long chemin depuis la fin du communisme en 1989, régime communiste qui avait fortement affaibli le pays. Malgré les difficultés économiques qu’elle traverse, la Roumanie a tout de même réussi à maintenir jusqu’ici un régime démocratique avec un président élu au suffrage universel et un parlement  bicaméral comme le possède la plupart des pays européens. Ce qui lui a valu son entrée dans l’Union Européenne en 2007, lui garantissant ainsi une certaine qualité de vie grâce aux différents avantages que procure une adhésion. Cependant, la Roumanie rencontre encore de nombreux problèmes : une instabilité politique due à la crise économique qui touche le monde, une corruption qui est encore assez présente dans le pays mais aussi les différents conflits qu’elle possède avec d’autres pays , notamment celui concernant la communauté des roms dont l’intégration est devenue un enjeu pour l’Union Européenne ainsi que ses pays membres. Se pose alors la question de l’entrée dans la zone euro de la Roumanie ainsi que son entrée dans l’espace Schengen, sera-t-elle possible ? La Roumanie n’est-elle pas trop éloignée culturellement et économiquement de ses voisins européens pour y accéder ?

rouma

Sources

http://www.touteleurope.eu

http://www.roumanie.fr

http://www.coface.com

http://www.statistiques-mondiales.com

http://www.diplomatie.gouv.fr

http://www.transparency.org

http://data.lesechos.fr

http://donnees.banquemondiale.org

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*