L’ambiguïté russe face au réchauffement climatique. La fonte du permafrost, le paradoxe sibérien

Le président Vladimir Poutine vantait durant la COP 21 la réduction d’émissions des gaz à effet de serre de la Russie, s’attribuant le mérite d’une politique environnementale ambitieuse. Seulement cette réduction des gaz à effets de serres est le fruit de la désindustrialisation de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques suite à la chute du mur de Berlin: Force est de constater qu’il ne s’agit pas des conséquences d’une politique environnementale russe.

Fiche Pays – Tadjikistan

1. Introduction Le Tadjikistan, ou plus précisément nommée, la République du Tadjikistan, est un pays d’Asie centrale enclavé d’une superficie totale de 143 100 km2 et d’une population totale de 8.735 millions habitants (2016).  Sa capitale est Douchanbé qui compte 802 […]

Les enjeux du port de Chabahar

Le port de Chabahar, porteur d’espoir et d’ambition… mais pour qui ?

Les “Blood Borders” au Moyen-Orient, vers une solution miracle à la problématique des frontières ? (1/6)

[vz_message type=”4″] Premier article collectif d’une série de six, sur la problématique des frontières [/vz_message] Pour connaître un espace il faut le comprendre, Sun Tzu rappelle que «  [L’espace] n’est pas moins digne de notre attention, étudions le bien et […]