Bilan de la semaine géopolitique, 30 avril – 6 mai

30 avril 2018

Afghanistan, série d’attentats meurtriers à Kaboul et dans le sud du pays :

Au moins 37 personnes, dont un photographe de l’AFP et neuf autres journalistes, sont mortes dans une série d’attentats à Kaboul et dans le sud du pays. Un double attentat suicide, revendiqué par l’organisation Etat islamique (EI), a d’abord frappé la capitale, faisant au moins 25 morts, dont neuf journalistes, et 49 blessés. La première attaque visait apparemment le siège des services de renseignements afghans. Arrivés sur les lieux pour couvrir l’attentat, les journalistes ont été tués par une deuxième déflagration. Le kamikaze qui a visé la presse s’était glissé parmi les reporters, faussement « muni d’une caméra ». Ce double attentat a été suivi par un autre attentat suicide à Kandahar, dans le sud du pays, qui a tué onze enfants, et par le meurtre par balles d’un reporter afghan de la BBC à Khost, dans le sud-est. Ces attaques n’ont pas été revendiquées.

La République dominicaine se rapproche de Pékin, et rompt avec Taïwan :

L’île des Caraïbes a accepté de reconnaître « qu’il n’y a qu’une seule Chine », isolant un peu plus Taïwan. Taipei accuse Pékin d’utiliser « la diplomatie du dollar ». L’accord « apportera beaucoup pour le développement de la République dominicaine », a assuré le ministre chinois Wang Yi lors d’une cérémonie pendant laquelle ont retenti les hymnes des deux pays.

L’Iran bloque la messagerie Telegram :

La justice iranienne a ordonné, lundi 30 avril, le blocage de Telegram, le réseau de messagerie le plus populaire en Iran. Rapportée par Mizan Online, l’agence de presse de l’autorité judiciaire, cette décision était attendue depuis que le gouvernement avait ordonné, à la mi-avril, à tous les organes de l’Etat de cesser d’utiliser Telegram pour leurs communications externes. Tous les fournisseurs d’accès à Internet et les opérateurs téléphoniques « ont le devoir de bloquer totalement à partir d’aujourd’hui l’accès à Telegram », rapporte Mizan, citant la décision du juge. La République islamique reproche au réseau de messagerie d’héberger des groupes d’opposition armés ou violents.

Moscou, manifestation contre le blocage de Telegram :

Près de 8 000 Russes, dont l’opposant Alexeï Navalny, ont manifesté lundi 30 avril à Moscou contre le renforcement de la surveillance sur Internet par le gouvernement russe. Dans le viseur des manifestants : le blocage par les autorités de la messagerie cryptée Telegram.

Nétanyahou accuse l’Iran de dissimuler un programme nucléaire :

Lundi 30 avril, Benyamin Nétanyahou a dévoilé le contenu de 55 000 pages et 183 CD que ses services de renseignement ont obtenus. Selon lui, ces informations révèlent le plan «  Amad », projet actif entre 1999 et 2003 destiné à fournir à l’Iran l’arme nucléaire. Ces recherches auraient pu se poursuivre, sous d’autres couvertures, après 2003. Ces informations ne sont pas nouvelles. En 2011, l’Agence internationale de l’énergie atomique avait fait mention d’un tel programme dans un rapport. Le premier ministre israélien n’a pas apporté de preuves claires d’une violation par l’Iran de l’accord signé en 2015. De son côté, l’Iran a moqué les « pseudo-révélations » du premier ministre israélien par la voix de son ministre des affaires étrangères, Javad Zarif. Lien de la vidéo de présentation de B. Nétanyahou : https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=ytUl9PSOCwQ

USA, visite du président nigérian à la Maison Blanche :

Le président américain, Donald Trump, a reçu, ce lundi 30 avril, son homologue nigérian, Muhammadu Buhari, premier dirigeant d’Afrique subsaharienne invité à la Maison Blanche depuis son arrivée au pouvoir. Selon la Maison Blanche, les conversations se sont concentré sur « la lutte contre le terrorisme » et le développement au Nigeria.

1er mai 2018

Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran qu’il accuse d’avoir armé le Front Polisario :

Rabat a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran, à qui le royaume reproche d’avoir facilité la livraison d’armes au mouvement indépendantiste sahraoui. Téhéran a démenti « fermement », mercredi 2 mai, les accusations du Maroc. Rival régional de l’Iran, l’Arabie saoudite a affirmé de son côté se tenir au côté du royaume chérifien, tandis qu’un responsable du Front Polisario a lui aussi rejeté catégoriquement les accusations de Rabat.

Centrafrique, Bangui plongée dans la violence :

Des affrontements entre un groupe armé et les forces de sécurité ont fait au moins 24 morts dans les environs du quartier musulman PK5, à Bangui, la capitale centrafricaine. « Des échanges de tirs intenses ont été enregistrés en fin de matinée à Fatima, dans le troisième arrondissement de Bangui, entre les forces de sécurité intérieure et des éléments armés du groupe criminel du dénommé “Force”. Ces derniers auraient ouvert le feu après l’arrestation d’un des leurs par les forces de sécurité intérieure », a annoncé la Minusca, la mission des Nations unies en Centrafrique, dans un communiqué.

Corée du Nord, le Japon, la Corée du Sud et la Chine annoncent la tenue d’un sommet le 9 mai :

La Corée du Sud, la Chine et le Japon tiendront un sommet le 9 mai à Tokyo, a annoncé Séoul mardi 1er mai, un nouveau rendez-vous en période d’intense activité diplomatique autour de la Corée du Nord. Ce sommet réunira le président sud-coréen Moon Jae-in ainsi que les premiers ministres japonais Shinzo Abe et chinois Li Keqiang. Il fait suite à un sommet historique le 27 avril entre le président sud-coréen et le leadeur nord-coréen Kim Jong-un, dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées, avant une rencontre très attendue entre M. Kim et le président américain Donald Trump, dont ni la date ni le lieu n’ont été annoncés.

2 mai 2018

Londres reconnaît avoir « involontairement » tué un civil en Syrie :

C’est la première fois que Londres reconnaît une perte civile dans le cadre des frappes menées en Syrie contre l’organisation Etat islamique (EI) par la coalition internationale, conduite par Washington. Le gouvernement britannique a annoncé mercredi 2 mai avoir « involontairement » tué un civil en mars, lors d’une frappe aérienne. « Durant une frappe visant trois combattants de Daech, un motocycliste civil a pénétré dans la zone de frappe au dernier moment », a déclaré le ministre de la défense Gavin Williamson dans une déclaration écrite au Parlement britannique. « On estime qu’un civil a été tué involontairement, a-t-il ajouté. C’est profondément regrettable. »

Attentat de l’EI à Tripoli en Libye :

En lançant une attaque, mercredi 2 mai, contre le siège à Tripoli de la Haute Commission électorale (HNEC), qui a fait quatorze morts, l’organisation Etat islamique (EI) prouve qu’elle conserve une capacité de nuisance en Libye en dépit de l’écrasement fin 2016 de son sanctuaire de Syrte. L’assaut vise à faire avorter es préparatifs d’élections présidentielle et législatives que Ghassan Salamé, le chef de la Mission d’appui des Nations unies pour la Libye (Manul), appelle de ses vœux pour la fin de l’année.

Une infirmière allemande de la Croix-Rouge enlevée en Somalie :

Une infirmière allemande du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été enlevée, mercredi 2 mai au soir. Selon les premiers éléments de l’enquête, des hommes en armes ont bénéficié de complicités internes afin d’enlever l’infirmière dans les locaux de l’organisation à Mogadiscio.

Zone euro , ralentissement de la croissance au premier trimestre :

Au premier trimestre, la zone euro a enregistré une croissance de 0,4 %, contre 0,7 % au quatrième trimestre 2017, selon les chiffres publiés par Eurostat, mercredi 2 mai.

Visite du Président Français en Australie :

Emmanuel Macron, en visite officielle en Australie, et le premier ministre australien, Malcolm Turnbull, ont annoncé mercredi 2 mai la signature d’accords institutionnels et de contrats commerciaux. Un accord sur la cybersécurité a aussi été « acté », par une « lettre d’intention »visant à renforcer la coopération entre l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) française et le centre de cybersécurité australien (ACSC). Ils ont également acté la mise en place d’initiatives conjointes sur la lutte contre le réchauffement climatique « pour notre patrimoine commun, le Pacifique », a dit M. Macron.  S’ils ont mis l’accent sur « le dialogue trilatéral Australie-Inde-France », qui a vocation à jouer un rôle central dans cet « axe indo-pacifique », MM. Macron et Turnbull ont toutefois tenu à souligner qu’il ne s’agissait pas d’agir contre la Chine dont la croissance est, selon le président français, « une très bonne nouvelle pour tout le monde ». Ils ont cependant rappelé qu’il était impératif pour la République populaire de« respecter les règles » en matière de développement, ainsi que la nécessité d’éviter « une hégémonie » dont s’inquiète l’Australie.

Dépenses militaires, les Etats-Unis toujours en tête, la France rattrapée par l’Inde :

Après les États-Unis, viennent la Chine, l’Arabie saoudite, la Russie, l’Inde et la France selon un rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) publié mercredi 2 mai. En 2017, les dépenses militaires mondiales se sont élevées à 1 739 milliards de dollars. L’Inde, qui avait le sixième budget défense en 2016, s’octroie donc la cinquième place en 2017, après une hausse de 5,5 % de ses dépenses sur un an. Celles-ci ont même quasiment doublé depuis 2008.

Propositions de la Commission Européenne pour le budget 2021-2027 de l’UE :

La Commission européenne a, mardi 2 mai, présenté ses propositions pour le budget de l’UE après 2020. Comme prévu, Bruxelles plaide pour un cadre financier pluriannuel (2021-2027) accru et incluant de nouveaux champs d’action comme la gestion des migrations ou la sécurité. Toutefois, des coupes font également partie des annonces de la Commission et concernent l’agriculture et la politique régionale.

Arménie, manifestation en faveur de l’opposant Nikol Pachinian :

Des dizaines de milliers de manifestants ont paralysé, mercredi 2 mai au matin, Erevan, pour protester contre le refus la veille du Parlement d’élire l’opposant Nikol Pachinian au poste de premier ministre.

3 mai 2018

Grèce, à Lesbos le premier ministre grec tente d’apaiser la colère liée à la crise migratoire :

Alexis Tsipras a défendu, jeudi 3 mai, à Lesbos, l’accord migratoire controversé conclu entre l’UE et la Turquie, tout en essayant d’apaiser la colère sur cette île où sont bloqués près de 9 000 réfugiés et migrants. L’île grecque de 86 000 habitants est en première ligne de l’afflux qui a vu transiter des centaines de milliers de réfugiés et migrants en quête d’Europe. « Environ 500 personnes arrivent chaque semaine à Lesbos, la surpopulation tout comme la demande grandissante de soins poussent le camp à un point de rupture », a détaillé l’ONG Médecins Sans Frontières.

Mozambique, mort du chef historique de la guérilla anticommuniste :

Afonso Dhlakama, chef historique de la rébellion de la Renamo (Résistance nationale mozambicaine) est mort jeudi 3 mai à 65 ans. Ces derniers mois, il pilotait des négociations de paix plus qu’essentielles pour l’avenir du Mozambique. Vingt-six ans après la fin d’une sanglante guerre civile, des questions non résolues continuent de hanter ce pays d’Afrique australe.

La plus grande banque australienne perd les données de 20 millions de clients :

La Commonwealth Bank a admis ne pas être en mesure de retrouver deux bandes magnétiques contenant les données d’environ 20 millions de clients et qui auraient dû être détruites. Ces données sont des noms, des adresses, des numéros de compte et les détails des transactions financières enregistrées entre 2000 et 2016.

ETA annonce officiellement sa dissolution :

C’est désormais officiel. L’organisation séparatiste basque Euskadi ta Askatasuna (ETA – « Pays basque et liberté ») a annoncé dans une « déclaration finale » datée du 3 mai et distribuée à la presse sa dissolution, et la fin de toute activité politique. ETA assure avoir pris cette décision « pour que le processus en faveur de la liberté et de la paix continue à travers d’autres voies. C’est la conséquence logique de la décision adoptée en 2011 d’abandonner la lutte armée ».

4 mai 2018

La Chine dément avoir blessé des pilotes américains à Djibouti :

Pékin a dénoncé, vendredi 4 mai, des « accusations arbitraires » des Etats-Unis, qui affirment que des ressortissants chinois ont, à de multiples reprises, visé avec des pointeurs lasers de type militaire des pilotes américains opérant autour de leur base à Djibouti. Le ministère américain de la défense s’est plaint formellement et a exigé de Pékin d’enquêter sur ces faits remontant à plusieurs semaines, a fait savoir une porte-parole, Dana White.

Tchad, nomination du fils du président au poste d’ambassadeur aux Emirats arabes unis :

Depuis le début de la crise entre les Emirats arabes unis, l’Arabie saoudite, l’Egypte, Bahreïn et le Qatar, en juin 2017 le Tchad s’est démarqué par son activisme contre le Qatar en affichant une proximité à toute épreuve avec les Emirats. Cette relation vient encore de prendre de l’ampleur avec l’arrivée du premier ambassadeur tchadien à Abou Dhabi, le propre fils du président Idriss Déby, Zakaria Idriss Déby.

Argentine, la banque centrale du pays relève son principal taux directeur à 40 % :

Pour enrayer la dégringolade du peso, la banque centrale du pays a relevé son principal taux directeur à 40 % (contre 27,25 % une semaine plus tôt), un niveau record à l’échelle mondiale. La dégringolade du peso s’inscrit dans un mouvement global : le regain de vigueur du dollar et la remontée des taux des bons du Trésor américains ont provoqué, ces derniers jours, une dépréciation des monnaies de nombreux pays émergents. Mais la devise argentine a dévissé plus sévèrement que les autres, traduisant le scepticisme grandissant des investisseurs à l’égard de la politique suivie par Buenos Aires.

ETA, ouverture du sommet d’Arnage pour la réconciliation au pays basques :

Devant la villa « Arnaga » édifiée au XXe siècle par l’écrivain Edmond Rostand, élus, acteurs politiques et sociaux des deux parties du Pays basque se sont retrouvés vendredi 4 mai à Cambo les Bains (Pyrénées Atlantiques) et ont rendu publique une déclaration « pour avancer vers la résolution du conflit au Pays basque ». Avec leurs invités internationaux, ils entendent ainsi prolonger la dissolution effective de ETA.

Palestine, des dizaines de Palestiniens blessés à Gaza lors de rassemblements à la frontière avec Israël :

Des dizaines de Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens, vendredi 4 mai, dans la bande de Gaza, lors d’un nouveau rassemblement à la frontière avec Israël, qui a réuni 7 000 personnes, de source israélienne. Selon les autorités sanitaires gazaouies, 431 Palestiniens ont été soignés pour diverses blessures, dont 98 après avoir été atteints par balle. Une porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que certains manifestants avaient lancé des pierres en direction des soldats. L’armée a également affirmé que des manifestants avaient tenté de « saboter la barrière de sécurité pour s’infiltrer en Israël ». Cette tentative a été « avortée », selon elle, grâce à l’intervention de soldats. Des milliers de personnes manifestent régulièrement, depuis le 30 mars, pour revendiquer leur droit à retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu’ils ont fuies à la création d’Israël, en 1948.

Palestine, réunion exceptionnelle de l’OLP :

Le président Mahmoud Abbas, 82 ans et dont la santé est déclinante, comptait sur la réunion du Parlement de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), cette semaine à Ramallah, pour réaffirmer sa légitimité. Il va bien installer ses partisans à des postes clés en vue de sa succession. Mais pour le reste, cette première réunion depuis 22 ans du CNP va s’achever dans la division face à Israël et aux États-Unis, au moment où Washington s’apprête, le 14 mai, à déménager son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. Et les propos, considérés par beaucoup comme antisémites, tenus par M. Abbas à l’ouverture du CNP lundi ont terni son image à l’étranger.

5 mai 2018

Russie, plus de 1 600 opposants arrêtés lors de manifestations contre Poutine :

Plus de seize cents manifestants qui avaient répondu à l’appel de l’opposant Alexeï Navalny ont été interpellés dans plusieurs villes de Russie, samedi 5 mai, dont plus de la moitié, sept cent quatre, à Moscou, selon des chiffres encore provisoires communiqués en fin d’après-midi par l’association OVD-Info, qui relève les arrestations.

6 mai 2018

Liban, le premier ministre Saad Hariri, revenant et favori des législatives :

La consultation de ce dimanche, venant après la normalisation apparente de ses relations avec l’Arabie saoudite, qui s’est engagée, en avril, à octroyer un milliard d’euros de prêts à Beyrouth, devrait consacrer son rétablissement comme chef incontesté de la communauté sunnite, et donc comme premier ministre, ce poste revenant obligatoirement au Liban à un membre de cette communauté. « Avant novembre 2017, on entendait parler de la fin du haririsme, souligne le politologue Ali Mourad. Saad Hariri était vu comme un mou, ses rivaux se préparaient à prendre sa suite. Mais l’épisode saoudien, qui s’apparente à une tentative d’assassinat politique, lui a donné la légitimité qui lui manquait. Même s’il recueille moins de voix que lors des précédentes législatives, en 2009, on sait qu’il n’y a pas d’alternative. Ce sera lui le prochain chef de gouvernement. »

Tunisie, élections municipales :

Après deux reports, la Tunisie va connaître ses premières élections locales depuis la chute de Ben Ali, le 6 mai. 350 communes mailleront désormais le territoire et permettront une décentralisation du pouvoir , jusque-là inédite.

Pakistan, le ministre de l’intérieur blessé par balle dans une tentative supposée d’assassinat :

Le ministre de l’intérieur du Pakistan, Ahsan Iqbal, a été blessé par balle, dimanche 6 mai, mais sa vie n’est pas en danger, a fait savoir son assistant. « Ahsan Iqbal a été visé et blessé au bras droit, a déclaré Asim Khan. Il est hors de danger, mais il a été transporté dans un centre médical à Lahore », a-t-il poursuivi, ajoutant que son assaillant avait été arrêté.

Tchad, Six morts dans une attaque de Boko Haram sur une île du lac Tchad :

Quatre agents de l’Etat, un militaire et un civil, ont été tués lors d’une attaque d’un poste de contrôle de l’armée tchadienne sur une île du lac Tchad dans la nuit de samedi 5 mai à dimanche 6 mai

Afghanistan, un attentat fait plusieurs victimes dans un centre d’enregistrement électoral :

Au moins treize personnes ont été tuées et trente-trois blessées, ce dimanche 6 mai, en Afghanistan, victimes d’une bombe qui a visé un centre d’enregistrement sur les listes électorales dans l’est du pays. Selon le chef de la police de la province de Khost, l’engin a explosé dans une tente utilisée comme centre d’inscription dans l’enceinte d’une mosquée. « Une foule de gens qui sortaient de la mosquée s’étaient rassemblés pour s’enregistrer ». L’attentat n’a pas été immédiatement revendiqué, mais l’organisation Etat islamique (EI) et les talibans ont tous deux rejeté l’idée d’élections législatives censées se tenir en octobre, pour la première fois depuis 2010.

Cachemire, 10 morts durant des affrontements avec la police :

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre le contrôle de la région par l’Inde et contre les violences policières. Cinq insurgés supposés ont été abattus ce dimanche 6 mai par l’armée indienne au Cachemire, et cinq civils ont trouvé la mort lors de manifestations qui ont suivi, a annoncé la police locale.

Sources :

Afp, Reuters, Le Monde

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*