Actualité Défense du 17 Septembre 2015

Agendas

Université d’été de la Défense -UED

La 13e édition de l’UED s’est tenue à Strasbourg les 14 et 15 septembre. Elle mettait cette année en avant le renseignement et le soutien opérationnel, sous le thème « Savoir, pouvoir, agir ». Le ministre s’est exprimé à cette occasion pour partager sa vision de la préservation des intérêts de sécurité et de défense de la France. Discours.

Présentation capacitaire – armée de terre

Le général de division Hubert Tregou, général adjoint préparation opérationnelle du Commandement des forces terrestres, a annoncé lors du point presse une journée de présentation capacitaire de l’armée de terre au profit des auditeurs de l’IHEDN et des stagiaires de l’École de guerre.

Elle se déroulera le 23 septembre au Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) de Sissonne (02). Des démonstrations dynamiques et présentations statiques feront intervenir 650 soldats et près de 40 matériels majeurs de l’armée de terre. Teaser.

Jeux Mondiaux Militaire d’Été

La 6e édition des Jeux mondiaux militaires se déroulera du 2 au 11 octobre en Corée du Sud. Organisés sous l’égide du Conseil international du sport militaire (CISM), ces jeux rassembleront plus de 7 000 militaires de 115 nations. Plus d’informations sur le site officiel des jeux, et vous pourrez suivre les résultats sur Twitter.

Le commissaire en chef de 1re classe Hervé Piccirillo, commandant du Centre national des sports de la Défense (CNSD), est intervenu lors du point-presse pour évoquer la participation française à ces jeux : 163 athlètes, dont 56 femmes, issus des armées, directions et services et de la Gendarmerie représenteront la France dans 17 disci- plines. La délégation comptera parmi ses athlètes 49 sportifs de haut niveau et 12 militaires blessés.

 

Agenda de M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense

Entretien avec le Président du Nigéria

M. Muhammadu Buhari, Président de la République fédérale du Nigéria, s’est entretenu avec le ministre de la Défense le 15 septembre.

L’entretien a permis de revenir sur la coopération franco-nigériane, le rôle de la France dans la région (bande sahélo-saharienne), le fort engagement du Nigéria dans les opérations et l’utilité de la cellule de fusion de renseignement d’Abuja, lancée après le Sommet sur la sécurité de Paris en mai 2014. M. Le Drian a salué l’action nigériane contre Boko Haram, permettant un reflux notable et la reprise de la plupart des villes.

Le Président Buhari s’est félicité de la tenue de la 2e édition du Forum de Dakar les 9 et 10 novembre, dont les travaux permettront de consolider la communauté de défense et de sécurité africaine.

Pacte Défense-PME : 1er Forum RAPID

Le 16 septembre, M. Le Drian est intervenu à la Maison de la Chimie à l’occasion de la 1re réunion du club RAPID (régime d’appui aux petites et moyennes entreprises pour l’innovation duale), créé dans le cadre du Pacte Défense-PME. Lancé il y a trois ans, celui-ci a permis de soutenir plus de 400 PME au travers de 300 projets (budget 2015 de 50 millions d’euros).

Le ministre a rappelé à cette occasion son attachement au soutien et au développement du tissu industriel de défense français des PME et Entreprises de taille intermédiaire (ETI). 200 entrepreneurs aidés par RAPID se sont réunis les 16 et 17 septembre pour échanger et rencontrer près de 130 représentants de 27 grands groupes industriels, au cours d’une séance de « speed meeting » orchestrée par la DGA.

Ces échanges pourront se poursuivre lors du forum DGA Innovation qui se déroulera le 26 novembre prochain à l’École polytechnique. Plusieurs dizaines de projets innovants portés par ces PME et soutenus par la DGA seront présentés, avec des démonstrations dynamiques inédites. (Forum ouvert aux médias)

Colloque Cyberdéfense 

Le ministre de la Défense et son homologue britannique, M. Michael Fallon, ouvriront le colloque Cyberdéfense, le 14 octobre à l’École militaire. Intitulé Le combat numérique au coeur des opérations, il portera sur la maitrise du combat numérique et son intégration dans les opérations militaires.

Agenda de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire

Inhumation de 9 soldats inconnus

Samedi 19 septembre, M. Todeschini se rendra à Gerbéviller (Meurthe-et-Moselle) pour l’inhumation de 9 soldats inconnus de la 1re guerre mondiale.

Centenaire de la 2ème bataille de Champagne

Dimanche 20 septembre, il se rendra à Suippes (Marne), à l’occasion du centenaire de la 2e bataille de 1915 en Champagne, pour une cérémonie de commémoration franco-allemande, en présence de l’ambassadeur d’Allemagne en France.

Déplacement au Hartmannswillerkopf

Lundi 21 septembre, le secrétaire d’État se rendra au Hartmannswillerkopf. Il visitera le chantier de rénovation des tranchées du Vieil Armand réalisé par des jeunes de l’Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ).

Un point sera effectué sur le financement du futur historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf.

Déplacement dans la Meuse

Le 22 septembre, le SEDACM se rendra à Clermont-en-Argonne pour visiter l’entreprise Realmeca, qui fa- brique notamment des pièces de Rafale pour le compte de Thalès.

Il se rendra ensuite à Verdun pour évoquer avec les élus locaux et la population la création d’un label Verdun 2016 et d’un site Internet, pour préparer les grandes commémorations de l’année prochaine.

Actualités de la Défense

 

1re Formation communicants au Gabon

Le bureau formation de la DICoD a organisé au Gabon pour la première fois du 7 au 11 septembre un stage intitulé « communication en opération de maintien de la paix en Afrique » avec l’appui déterminant de la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD).

Treize officiers provenant de 11 pays africains partenaires de la France y ont participé (Sénégal, Nigéria, Togo, Bénin, Congo Brazzaville, Gabon, Madagascar, Ouganda, Mali, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry).

Initié par les ministères de la Défense et des Affaires étrangères, ce stage s’est tenu à l’école de l’état-major de Libreville. Destiné à des personnes occupant des responsabilités d’officier communication, de porte-parole et de directeur des relations extérieures, le stage a été dispensé par trois officiers de la DICoD ainsi que par l’officier communication des Éléments français au Gabon (EFG).

Journées du patrimoine – 19-20 septembre

À l’occasion de l’édition 2015 des journées européennes du patrimoine, la Section Technique de l’Armée de Terre exposera différents types de matériel dans le parc de l’Hôtel de Brienne, dont du matériel de déminage, des systèmes Félin et des mini-drones. Plus d’information sur la journée à Paris et en province ici.

Le protocole Culture-Défense pour la restauration du patrimoine fête cette année ses 10 ans : la restauration du patrimoine militaire, monumental ou musicographique, s’inscrit pleinement dans la volonté de transmettre aux générations futures de précieux témoins de l’histoire de France. Chaque année, les ministères de la Culture et de la Défense consacrent ainsi chacun 5 millions d’euros à la restauration de ce patrimoine.

Une série de films réalisés par l’ECPAD permettra de découvrir 8 sites militaires français remarquables. Ils seront mis en ligne sur defense.gouv.fr cette semaine.

Rentrée au Musée de l’armée

Le 23 septembre à 10h45, le général de division Christian Baptiste tiendra une conférence de rentrée du Musée des armées, à l’auditorium du Musée de l’armée des Invalides. Il présentera notamment le programme pour l’année 2015.

Conférence internationale COP21 Défense

La conférence internationale organisée par le ministère de la Défense sur les sujets environnementaux, et plus particulièrement les enjeux de sécurité liés au changement climatique se déroulera le 14 octobre prochain à l’École militaire.

Marine Nationale 

Commando Ponchardier 

Le ministre s’est rendu sur la base des fusiliers marins et des commandos de Lanester vendredi 11 pour officialiser la création du 7e commando de la marine nationale, le commando Ponchardier.

Cette nouvelle unité basée à Lorient regroupe environ 150 personnes, commandos marine et personnels experts des appuis opérationnels aux opérations spéciales. La mission de ce nouveau commando est centrée sur l’engagement opérationnel des moyens spéciaux d’insertion maritime, aérien et terrestre de la Force des fusiliers marins et des commandos, notamment dans le cadre des opérations spéciales aéroterrestres et aéromaritimes.

Armée de l’Air 

Exercice de sauvetage au combat 

Le Combined Joint Personnel Recovery Standardisation Course (CJPRSC), exercice organisé par le European Personnel Recovery Center (EPRC), se déroule du 9 au 24 septembre depuis la base aérienne de Papá en Hongrie. L’armée de l’air participera à cet exercice majeur dédié aux opérations de Personnel Recovery (sauvetage au combat). Le service des essences des armées (SEA) y sera également représenté.

Au total, 380 militaires de 8 nationalités et 20 aéronefs seront mobilisés, dont 48 Français et 2 hélicoptères Puma.

L’objectif de cet exercice est la planification et conduite d’une opération de sauvetage au combat dans un contexte international, en milieu non permissif. Ces exercices visent à favoriser l’interopérabilité avec les partenaires européens et de l’OTAN. L’EPRC, basé en Italie, a pour objectif de développer une doctrine commune dans ce domaine.

 

Actualité des opérations 

Opération CHAMMAL, Proche et Moyen-Orient 

Engagement des forces aériennes françaises au dessus du sol syrien

Lundi 7 septembre, le Président de la République a annoncé le lancement de vols de reconnaissance au dessus du territoire syrien, destinés à permettre d’éventuelles frappes sur des cibles de l’organisation armée terroriste Daech. Depuis le 8 septembre, six vols de reconnaissance ont été effectués par des Rafale de l’armée de l’air et un Atlantique de la marine nationale. Il s’agit de missions de reconnaissance (ISR – Intelligence Surveillance and Reconnaissance) dont l’objectif est d’acquérir du renseignement sur Daech et de compléter les informations sur des points d’intérêts militaires.

Cette semaine a été marquée par la poursuite de ces missions de renseignement au-dessus de la Syrie, ainsi que par les frappes au-dessus de l’Irak. 6 missions ISR ont été réalisées au-dessus des zones contrôlées par Daech en Syrie. Au total, la force Chammal a conduit cette semaine 14 missions aériennes dont 9 missions de reconnaissance armée ayant abouti à 3 frappes en Irak, dans les régions de Mossoul et Baïji.

Un débat a été organisé le 15 septembre à l’Assemblée nationale et au Sénat, pour expliquer à la représentation nationale l’évolution du dispositif français par lequel l’opération Chammal est étendue du territoire irakien au territoire syrien. Le Premier ministre a rappelé, comme le Président de la République, qu’il s’agissait d’une opération aérienne excluant toute intervention au sol, qualifiée d’hypothèse inconséquente et irréaliste. Il a réaffirmé cependant le soutien de la France si une coalition de pays de la région se formait pour aller libérer la Syrie de la tyrannie de Daech.

Le ministre de la Défense, M. Le Drian, a précisé cette position le 16 septembre : les troupes au sol à venir, ce sont les troupes des Syriens et des pays environnants, dans le but d’une solution politique qui est la seule solution sans laquelle on restera dans les affrontements.

Opération Barkhane, Bande sahélo-saharienne

La force Barkhane continue de mener des opérations ciblées avec les forces partenaires du G5 Sahel , visant à contraindre la liberté d’action des groupes armés terroristes.

La semaine a été marquée par un mouvement de relève des unités présentes sur le terrain depuis 4 mois ou plus. Le colonel Georgin, chef de corps du 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) du Mans, a succédé au colonel Lainé, chef de corps du 21e RIMa de Fréjus. Le nouveau groupement tactique désert Ouest (GTD-O) a pris le nom de « Richelieu » et agit depuis le 12 septembre dans sa zone de responsabilité.

Le 14 septembre, le Président de la République a rencontré son homologue de la République fédérale du Nigéria, M. Buhari. Dans la déclaration conjointe prononcée à l’issue de cette rencontre, M. Hollande a rappelé que la France était entièrement solidaire du Nigeria dans la lutte contre Boko Haram et qu’elle apportait un soutien à l’ensemble des pays de la région qui sont concernés par cette secte odieuse. C’est dans ce cadre que la force Barkhane peut ponctuellement engager certaines de ses capacités au profit des États riverains du lac Tchad, dont le Nigéria.

La Cellule de coordination et de liaison (CCL) basée à N’Djamena, créée en décembre 2014 à l’initiative de la France, concourt directement à cet effort en facilitant l’échange d’informations et de renseignements. Elle est organisée autour d’une vingtaine de militaires, dont une dizaine de Français. Ce soutien constitue une étape transitoire visant à accompagner la montée en puis- sance de la Force multinationale mixte (FMM).

Opération EUNAVFOR MED, Union Européenne 

Le 22 juin, le Conseil de l’Union européenne a lancé l’opération EUNAVFOR Med destinée à mettre fin au modèle économique des trafiquants en Méditerranée.

Pour les 28 États membres de l’UE, les conditions sont réunies pour passer à la deuxième phase de cette opération. L’Union européenne a donc annoncé le recours à la force militaire contre les passeurs de migrants ». La France participera à cette 2e phase de l’opération avec une frégate de la Marine nationale.

La première phase de l’opération visait à surveiller la partie Sud de la Méditerranée centrale et évaluer les réseaux de trafic de clandestins dans cette zone.

Répondant aux sollicitations de l’UE, les armées françaises ont engagé au cours de cette phase différents moyens destinés à fournir du renseignement sous la forme de photos satellitaires et aériennes (vols de Falcon 50 Marine), mais aussi de synthèses de renseignement.

Au terme de cette première phase, la France a fourni près d’un quart du renseignement mis à la disposition de l’UE.

Elle apparaît ainsi comme le 2e contributeur de cette première phase de l’opération.

Point sur le Territoire National

Dans un contexte où la menace terroriste est accrue, la sécurité des Français se joue tout autant dans les opérations extérieures (« la défense de l’avant ») que sur le territoire national et dans la protection de ses approches. A ce titre, les armées sont déployées dans un dispositif particulier depuis la mi-janvier 2015, et continueront de l’être aussi longtemps que nécessaire.
Plus de 10 000 soldats, marins et aviateurs participent sans interruption à la protection des Français et du territoire national.

Opération Sentinelle : 7 000 militaires protègent les Français en appui des forces de police et de gendarmerie.

Sauvegarde maritime : 1 400 marins protègent en per- manence nos approches maritimes et luttent contre les différentes formes de trafics.

Posture permanente de sûreté aérienne : 24h/24h et 7/7, 1 000 aviateurs, des avions de chasse et des hélicoptères se tiennent prêts à décoller pour protéger l’espace aérien.

A ces différentes missions viennent s’ajouter des opérations permanentes ou ponctuelles telles que Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane, Titan, opération de protection du CSG lors des lancements de fusée, Héphaistos, opération de lutte contre les feux de forêt dans le sud-est de la France ainsi que les missions d’aide d’urgence (catastrophe naturelle, …).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *